Le Livre le Troisième Oeil et l’infini, votre guide des premiers pas vers la lumineuse Cabbale source.
Pour que s'ouvre son 3ème oeil, il faut d'abord sortir d'une vision matérialiste invalidante.
Le Troisième Œil et l'infini © Claude Le Moal 2003 DE L’EDUCATION. L’eggrégore Nation, pour maintenir la cohésion de ce qui le nourrit de son travail et assure sa survie sur une durée de plusieurs siècles voire de plusieurs millénaires, organise, dès le plus jeune âge, une programmation de ses sujets qui soit conforme aux nécessités du maintien de son entité par le captage maximum des énergies que peut produire ses sujets, canalisées à son unique profit. Cette programmation est spécifiquement orchestrée par le système de l’Education Nationale. Déjà rien que le nom , (et nous verrons l’importance considérable que peut revêtir un nom ), est un puissant révélateur d’arrière-pensées. Pourquoi Education Nationale plutôt qu’Instruction Nationale ? la nuance est révélatrice du but poursuivi, éduquer est une action qui consiste à développer les facultés physiques, intellectuelles et morales, notons d’ores et déjà la faillite totale de l’aspect moral. Alors qu’instruire revient simplement à transmettre une somme d’informations plus ou moins utiles, ou plus ou moins fiables. - Salamander : Instruire et éduquer n’auraient-ils pas la même finalité ? - Mon Salamander, éduquer implique un façonnage et une manipulation des fonctions intellectuelles et /ou physiques, et qui dit façonnage ou manipulation dit aussi objectif et but prédéterminés. Alors qu’instruire ne consiste qu’à mettre à disposition un ensemble d’informations et de savoir. L’Education Nationale, conformément aux besoins de l’eggrégore Nation, n’a pas pour finalité l’intérêt des élèves qui lui sont confiés et ce, malgré la propagande qui entretient le mythe des profs dévoués à leur cause dans le souci altruiste d’œuvrer pour le bien des chères têtes, plus ou moins blondes, qu’ils ont pour mission d’éduquer. Exemple pour illustrer ce constat : Chaque citoyen est appelé à vivre dans une société fortement, je devrais dire outrageusement réglementée, chaque action, chaque rapport, chaque mouvement, chaque pseudo-liberté, est terriblement corseté par un ensemble de Lois, décrets, jurisprudences et autres joyeusetés réglementaires. Combien de temps est-il consacré, par nos gentils profs, à l’éducation de ces implacables règlements, qui ont de redoutables implications sociales, civiles ou pénales qui peuvent mettre en danger l’existence et les quelques libertés d’un individu ? Réponse : en dehors de quelques cours sur le code de la route, et un semblant d’instruction civique dernièrement réactualisée après une longue période où elle était tombée en désuétude, rien, strictement rien au niveau Education Nationale. En confirmation de ce qui précède, il suffit d’interroger nos concitoyens sur leurs connaissances réelles concernant la base même de leurs droits fondamentaux ce qui délimite leur petit espace de liberté, chèrement acquis par nos pères au prix, bien souvent, de leur propre vie-, je veux parler de la déclaration des Droits de l’Homme de 1789 Combien sont capables de dire le contenu des 17 articles qui la compose ?, combien sont capables d’en donner l’application pratique au quotidien ?, combien sont capables de savoir qu’il s’agit là de l’essence même de leurs droits individuels et de leur liberté ? combien sont capables de savoir qu’il s’agit là de leur ultime et probablement unique protection contre les tentations jamais assouvies de tyrannies et de totalitarisme de l’eggrégore Nation ? En vérité très très peu, même les professionnels du droit (Avocats, Juristes, Magistrats) sont trop souvent pris en défaut d’ignorance de ces droits constitutionnels réputés inaliénables, imprescriptibles et sacrés, ce qui de la part de ceux qui se prétendent les défenseurs de nos libertés est un comble d’incompétence. Ces trois derniers termes (inaliénables, imprescriptibles et sacrés), étant souverainement ignorés du législateur lorsqu’il légifère en matière de droit fiscal, ou en matière de privilégiatures en faveur de la caste des fonctionnaires, (fort nombreux au sein de l’Education Nationale) comme j’aurai à le démontrer plus avant. Ils sont aussi souverainement ignorés des Magistrats, qui empêtrés dans des textes mal rédigés, ambigus, abscons, contradictoires et des jurisprudences souvent incohérentes et pléthoriques, en oublient, mais est-ce vraiment un oubli, l’élémentaire, l’essence, l’esprit des Lois que constitue la Déclaration des droits de l’Homme de 1789, et par là même, manquent à ce qui fait la noblesse de leur tâche, la défense du faible contre le fort, le riche, le privilégié, ce qui ramène leur fonction, à ces magistrats, à un acte d’administration et non plus à l’expression d’une vertu nommée : JUSTICE. L’eggrégore Nation et son gouvernement sait pertinemment que le meilleur moyen de maintenir un peuple en servitude c’est encore de le maintenir dans l’ignorance de ses droits, voilà d’abord ce que s’efforce de maintenir l’Education Nationale. Et tous ses membres sont complices de cette volontaire aliénation des libertés, Assemblée Nationale incluse, car c’en est une aliénation, et probablement la plus implacable, des jeunes générations qui lui sont confiés. Ce citoyen que l’on aura volontairement maintenu dans l’ignorance et la compréhension de ses droits, sera toujours dans la soumission aux instruments de l’eggrégore Nation et de son gouvernement et qui s’exerce par le truchement de ces administrations que sont, les forces de l’ordre, la pseudo Justice, les organisations qu’il instrumentalise, comme les Ordres des médecins, des Avocats, des Architectes Etc.... Il sera toujours maintenu dans la Peur, instrument le plus efficace pour un gouvernement, de la Loi qu’il ignore, et que de par la Loi il est de toute façon censé connaître (ce qui fait que sa propre ignorance devient son accablante condamnation préventive et sa propre camisole spirituelle). Accessoirement l’ignorance crasse dont font si souvent preuve les professionnels du droit , magistrats inclus, ne leur est pas opposable, ce qui constitue une violation du principe d’égalité (Art 6 : Elle doit être la même pour tous, (la Loi) soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse.) Donc, les enseignants qui maintiennent dans l’ignorance les générations que les gouvernements ont charge d’éduquer, deviennent les complices actifs de la dictature que fait régner l’eggrégore Nation et tombent dans le travers de dévoiement et le vice que le préambule de cette déclaration si inspirée dénonçait déjà en son temps : « Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. » Non seulement, nos petits profs concourent au malheur de tous, mais en plus ils entretiennent la corruption des gouvernements, c’est écrit noir sur blanc ! - Gnomis tu ne trouves pas que tu oublies un peu facilement tout ce qu’ils apprennent aux jeunes citoyens? - Mon Gnomis, je ne dis pas qu’ils n’apprennent rien aux élèves, bien que sur le fond il resterait à évaluer la véritable teneur de leur enseignement, mais qu’ils passent volontairement à coté de ce qui sera le plus utile et le plus protecteur au quotidien, de ces futurs adultes. D’autant que nos ancêtres les Gaulois, ces barbares soi-disant civilisés par les Romains, est une grossière propagande et la Césarisation des esprits qui mériterait d’être réactualisée et dépoussiérée, et c’est faire peu de cas de la très ancienne et très brillante culture et Civilisation Celtique. Mon propos n’est pas de me contenter de ce que mes deux yeux perçoivent, mais d’y ajouter la perception d’un troisième œil, que l’eggrégore Nation et son gouvernement n’a aucun intérêt à éveiller comme nous pourrons le constater tout au long de cet ouvrage, car c’est celui qui le voit dans sa cruelle réalité ! Mais revenons un instant sur les implications redoutables que génère le maintien dans l’ignorance de ses droits de toute une population, et qui sont loin d’être anecdotiques. Combien savent que le génie de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, réside justement dans le fait que c’est une déclaration solennelle et non une Loi. Les parlementaires de la Révolution savaient pertinemment que les gouvernements sont habiles à changer les Lois au gré de leurs fantaisies d’une Assemblée Nationale, et des intérêts qu’ils convoitent, et si cette Déclaration avait été promulguée sous forme de Loi, il est fort probable qu’elle n’aurait pas survécu au-delà de l’an 1789, une Assemblée Nationale de coloration politique opportune, lui aurait fait rendre gorge. Combien savent que cette déclaration, figure fort discrètement (juste sous forme d’évocation) dans le préambule de notre constitution, et que par voie de conséquence elle devient un droit positif de première importance, puisqu’elle gouverne par ses principes toutes les Lois de la République, en étant l'esprit de ces lois. À ce sujet, je me suis toujours demandé combien de Lois respectaient ce sacro-saint principe constitutionnel ; en effet un nombre incroyable de textes ont été édités avant même l’existence du Conseil constitutionnel et à des époques encore moins démocratiques que la présente... Prenons un exemple simple mais infiniment révélateur : Il a fallu attendre la présidence de Giscard d’Estaing pour que soit réaffirmé le respect du principe de présomption d’innocence (Article 9 - Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable), en matière fiscale Aujourd’hui, je ne vous garantis absolument pas que les textes et les pratiques fiscales respectent ce principe. Il en est de même en matière d’enquête, cela arrange trop nos gouvernements. Les juges d’instructions, les Officiers de police judiciaire ou les fonctionnaires habilités à instruire un dossier, ne sont pour le citoyen de base que de redoutables adversaires déclarés, ils pratiquent la chasse aux présumés coupables, en utilisant tous les moyens, y compris les plus déloyaux, pour accrocher une nouvelle tête à leur tableau de chasse, sans aucune conscience et moralité pour les dégâts qu’occasionnent souvent leur incompétence et leur irresponsabilité, contraires aux principes même des droits de l'homme. Ils sont formés pour obtenir des aveux, pourquoi des aveux ?, tout simplement par paresse, cela leur évite de longues et fastidieuses enquêtes, au cours desquelles il n’est pas sûr que ne soient pas commises des erreurs, des négligences ou des maladresses qui permettraient à la défense de faire annuler tout ou partie de la procédure en cours. Pour parvenir à obtenir des aveux, les agents instructeurs sont spécialement formés à l’utilisation des méthodes de déstabilisation psychologique et physique ( garde à vue dans des conditions humiliantes et dégradantes, contraires au droit international, détention provisoire dans les mêmes conditions - ce que pratiquent plus qu’abusivement nos magistrats instructeurs -). Aux méthodes de terrorisme intellectuel, aux manipulations tendancieuses, et tous les coups tordus au regard desquels, le respect de la Loi et des droits des citoyens fait figure de comptine enfantine. Face à cette redoutable et puissante machine à broyer les individus que sont les gouvernements de l’eggrégore Nation, le citoyen volontairement sous- informé, ne dispose que des paravents et illusions que lui fait miroiter le monde politique, à qui ce flicage totalitaire de la population convient parfaitement pour assurer la pérennité de son pouvoir absolu au travers d’une oligarchie réunies en Assemblée Nationale. La présomption d’innocence a été instituée parce qu’il avait été mis en évidence, par une longue pratique du totalitarisme Royal, que prouver son innocence était virtuellement impossible, et laissait à tout interlocuteur, de mauvaise foi, obtus ou congénitalement crétin, toute latitude pour ne pas admettre cette démonstration d’innocence. Mais la présomption de culpabilité était aussi un merveilleux et puissant moyen de gouvernance, que l’eggrégore Nation ne se résout toujours pas à voir disparaître. Alors, entre un habile maintien des populations dans l’ignorance de ses droits, des glissements répétés dans la rédaction de textes législatifs ambigus, et la jurisprudence complice qui la transforment en fait établi, la présomption de culpabilité est devenue la règle dans tous les rouages de la société, et la présomption d’innocence l’exception. - Dans l’Article 6 il est dit : - Tous les citoyens, étant égaux à ces yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. Indépendamment du fait que pour l’application effective des Droits de l’Homme, il a été nécessaire de procéder à la suppression des privilèges (Nuit du 4 août 1789), sans laquelle suppression, cette Déclaration n’était pas applicable ; ce qui suppose que toute réactivation de privilèges est nécessairement une violation de la Déclaration des Droits de l’Homme. L’Art 6 précise clairement : l’admission à toutes dignités, places et emplois publics selon les seuls critères des capacités, vertus et talents, ce qui fait de la garantie de l’emploi à vie des fonctionnaires, - qui ne repose sur aucune raison objectivement défendable autre que celui d’un privilège, et leur maintien dans le statut public, même lorsque l’utilité de leur poste à disparu -, est une VIOLATION FLAGRANTE de la Déclaration des Droits de l’Homme, et par voie de conséquence de la constitution. - Article 12 - La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée. Je laisse à chacun le soin de prolonger les implications de cet Article 12, qu’il me soit juste permis de préciser que nos gouvernants n’ont jamais de problème de sécurité, la force publique ne leur est jamais comptée, mais si un citoyen demande protection, dans une banlieue sous l’emprise de voyous ou trafiquants, on leur opposera toujours la faiblesse des moyens et des effectifs, ou le fait que la police refuse d’exposer ses membres à l’insécurité et la violence, que par incompétence et irresponsabilité cette police a pendant de nombreuses années, laisser se développer Comprenne qui pourra - Article 14 - Les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi. Essayez de demander à une administration de constater le suivi de l’emploi de la contribution publique, rien que le non-respect de cet article démontre l’état de corruption totale de la techno-structure, et de ses agents les fonctionnaires, le secret et l’obscurité sont les conditions indispensables d’un gouvernement totalitaire. Et s’il fallait une confirmation, la clarté de rédaction de l’Article 15 La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration, ne permet, sur ce sujet, aucune argumentation spécieuse ou de sophiste, en n’oubliant jamais que ce principe est réputé imprescriptible, inaliénable et sacré. Il est donc évident que conformément à l’Article 16 : Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution, nous n’avons pas de constitution et qu’il nous est tout à fait possible d’invoquer une liberté, elle aussi imprescriptible, inaliénable et sacrée a savoir : Art 3 « la résistance à l'oppression. », et tout ce qui n’est pas conforme à la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, est une oppression ! Imaginez un instant que nous soyons tous correctement instruits de nos droits opposables à l’ensemble du corps social, comme le dit si bien le préambule de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, y aurait-il autant de fonctionnaires dans la nomenklatura de l’eggrégore Nation ? Y aurait-il autant de Lois spoliatrices de nos Libertés individuelles, au profit des libertés du collectif ? Y aurait-il autant de présumés innocents, en situation de présumés coupables ? Y aurait-il autant de peur dans le cœur de chaque citoyen lorsqu’il est confronté à l’une des officines de la puissance publique ? Alors, qui osera prétendre, que le maintien dans l’ignorance de ses droits fondamentaux, de toute une population, n’est pas un comportement nuisible et une injure faite à la mémoire de tous ceux, qui, dans la fleur de l’âge, sont morts en combattant les armes à la main, pour que nous puissions hériter de ce trésor d’humanisme et de liberté, sans autre effort à faire que celui qui consiste à le revendiquer. - Elfi : Mais que je sache, la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 n’est pas un secret jalousement gardé et inaccessible, chaque personne a la faculté d’en prendre connaissance quand bon lui semble, et d’en penser ou d’en faire ce qu’il veut ? - C’est exact, mon Elfi, chacun peut en prendre connaissance, comme chacun peut prendre connaissance de la théorie de la relativité générale, ou du fonctionnement d’une centrale nucléaire, mais si cette personne n’a pas la formation intellectuelle en rapport, crois-tu sincèrement que cela lui permettra d’en comprendre le sens, d’en appréhender les réalités, d’en voir les implications pratiques ? Ces textes, sans la formation idoine, restent des textes totalement hermétiques au verbe mort, lorsqu’ils sont lus par des profanes non instruits. Mais imaginons qu’une personne décide de combler ses lacunes, et de s’instruire des implications réelles que contient la Déclaration des Droits de l’homme de 1789, qu’elle finisse par en être profondément pénétrée, cela ne serait pas suffisant pour donner de la force à cet eggrégore, dont la puissance se calcule au nombre d’adeptes qui se réclament ouvertement de lui.
741
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.