Académie d'Hermès
Antoine Fabre d'Olivet ce génie spirituelle, théosophe d'une pensée libre, lumineuse et transcendante, poète et érudit français.
La Cabbale et le génie de Fabre d'Olivet. Notice Biographique d’Antoine Fabre d’Olivet par Sédir, suite III. Apprécier Fabre d’Olivet est une tâche redoutable. Le Dictionnaire de Bouillet se signale à ce propos par sa révoltante partialité ; le feuilletonniste du Soleil (16 juillet 1888), quoique moins injuste, le signale comme précurseur du romantisme et de Ballanche, mais l’indique à tort comme mystique, comme apocalyptique, comme imitateur de Byron, comme partisan d’une démocratie royale ( !). Les deux critiques les plus autorisés de cet auteur sont Papus, dans une brochure devenue introuvable, intitulée Fabre d’Olivet et Saint-Yves d’Alveydre (Paris, 1888 in-8) et Saint-Yves lui-même dans sa France Vraie (pro domo). En outre, F. Boisquet a publié en 1825 trois articles critiques fort bien faits sur l’Etat social de l’homme, et en 1894, feu M. Martin donna à Ganges une conférence sur son illustre concitoyen ; son fils, M. L. Martin, a bien voulu nous en communiquer la copie ; nous le prions d’accepter ici tous nos remerciements. On l’estime surtout, dans son pays, comme un des meilleurs précurseurs du Félibrige. Saint-Yves raconte comment il fit, à Jersey, la connaissance de la grand-mère d’un de ses amis, le poète mort en 1856 en exil, Adolphe Pelleport. Cette vénérable personne, nommée Virginie Faure, avait été la compagne des dernières années de Fabre d’Olivet. Elle lui communiqua les oeuvres du grand initié. Je les lisais à haute voix, dit-il, au bruit de l’Océan tourmenté par les vents. La soirée s’achevait trop vite, et j’avais hâte de voir arriver celle du lendemain, pour lire encore, pour entendre toujours l’histoire secrète de ce grand homme, sa recherche des mystères, le culte polythéiste qu’il avait rétabli, sa mort étrange, ses manuscrits brûlés par la haine intolérante, ses derniers voeux. Reprenant Pelloutier, Court de Gébelin, Bailly, Dupuis, Boulanger, d’Herbelot, Anquetil-Duperron, les exégètes, les philosophes, William Jones et ses collaborateurs de Calcutta, les Pères de l’Église, les alchimistes, Boehme, Swedenborg, Saint-Martin et bien d’autres occultistes, il les résume et leur donne une conclusion théosophique, ni chrétienne, ni positiviste, mais bien nettement pythagoricienne et polythéiste. C’est la donnée anthropologique de l’école ionienne jusqu’à Lucrèce, suivie d’une manière transcendantale dans toute sa vérité historique et magistralement exposée. De plus cette donnée naturaliste est maîtrisée dogmatiquement par un spiritualisme qui ne se dément jamais. Celui-ci sort d’un mysticisme rationnel, en ce sens que, presque toujours, il se motive et se démontre logiquement. L’universalité des temps est consciencieusement vérifié par la comparaison de toutes les chronologies. Elle se déroule bien et encadre exactement des faits. Malheureusement, on sent que l’auteur est plus préoccupé de ses études préalables et de l’application qu’il en veut faire que de son sujet immédiat. Les faits n’entrent pas en ligne de compte dans son livre, en tant que signes signifiant par eux-mêmes quelque chose. Ils sont là comme un motif occasionnel, et non comme une expérience, d’où doit jaillir l’observation. L’auteur, monté dans l’abstraction ne voit plus qu’elle, perd absolument terre et s’enfonce, laissant toutes les réalités loin de lui. Ses pensées n’en sont pas moins puissantes et belles, quoique toujours métaphysiciennes et froides. Trop métaphysicien pour être physiologue, Fabre d’Olivet abstrait l’esprit de la vie, lorsqu’au contraire le grand mystère du Verbe dans tous les ordres possibles de sciences et d’arts est leur union. La vue historique de l’auteur est panoramique avec un récitatif philosophique à côté. L’un et l’autre n’en sont ni moins beaux, ni moins utiles, pourvu qu’ils conduisent l’observateur à de tout autres fins que le peintre et le cicerone. Dans l’ordre d’idées où se place Fabre d’Olivet, la Société humaine tout entière est une matière première sans vie et sans loi propre. On la dirait taillable et corvéable a priori et a posteriori par les gouvernements soi-disant théocratiques, républicains ou autocratiques. Or, rien n’est moins exact, si l’on considère au contraire la Société comme un être collectif ayant comme tel sa loi physiologique intrinsèque, quels que soient ses gouvernements politiques. Dans ce cas, le génie gouvernemental, qu’il soit et théocratique, républicain ou autocratique, ne consiste nullement à procéder par fantaisie abstraite, c’est-à-dire a priori, mais par constatation pure et simple de la loi du fait social lui-même. La préférence de Fabre d’Olivet est évidemment pour la théocratie ; mais il la voit exclusivement gouvernementale, politique, et, chose étrange, ce sublime païen, si évidemment non chrétien, aboutit ainsi, sans s’en douter, au cléricalisme despotique comme Joseph de Maistre lui-même. De plus, sa préconisation du régime des castes, à la fin des Vers dorés, ne laisse aucun doute possible sur les conclusions de son oeuvre historique, bien qu’il déclare lui-même qu’il ne veut pas les livrer au public, ce qui était sage et prudent. Après avoir posé les fondements de sa morale et les règles de son instrument de recherches, la linguistique, d’Olivet passe, après cette synthèse ou plutôt cette universalité métaphysique et polythéiste, pleine de la notion de l’infini, mais veuve de celle de l’absolu, à son application à l’histoire universelle. Il en résulte deux volumes sous le titre d’Histoire philosophique du genre humain. Selon son admirable méthode habituelle, l’auteur commence par rétablir la position des principes en ontologie et en anthropologie, cette fois. Il en tire une anatomie métaphysique de l’homme individuel aussi ingénieuse que plausible. La gamme successive des instincts, des passions, des facultés est ensuite montée en double mode dans les deux sexes primitifs et se poursuit à travers l’histoire depuis l’état sauvage jusqu’à la barbarie, depuis les civilisations originelles jusqu’à la nôtre.
687
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.