Académie d'Hermès
La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
La Cabbale, Mère de toutes les cabbales Les Tables de la Loi, commentaires du Chapitre III, du Sépher de Moïse. Synthèse du premier ternaire. Le 1, le Bateleur. Nous avons dans ce premier ternaire Divin, le 1, le Bateleur, le Grand Tout, la Genèse des 7 premières manifestations phénoméniques, l’immuable Vérité de l’Éternel Moment Présent, la Providence par excellence. Comme le spécifie si bien Fabre d’Olivet, par le nom qu’il donne à ce premier chapitre du Sépher qui définit ce 1, c’est-à-dire : « la Principiation », la structure mentale cohérente, qui permettra aux puissances contingentes, de se manifester en principes, le 1, le Grand Tout, par nature totalement inconcevable, l’unité absolue, n’est pas le ou les principes, mais le principe sans principe, la cause sans cause, ce qui est par soi, sans être ni l’être ni un des êtres. L’unité sans pair et donc sans binaire. C’est l’Intelligence et la Sagesse immuables; éternellement actives, elles constituent la puissance suprême au-dessus de toute puissance. C’est le Soufre des alchimistes. L’aspect métaphysique des nombres est la plus pure expression de sa Vérité, il détermine le rapport existant entre la cause et l’effet, et il établit la hiérarchie des puissances de la Genèse. L’universalité de l’ordre repose sur le respect des hiérarchies. La séparabilité des choses est un prisme déformant qui nous empêche de voir la Vérité. Lorsque nous parviendrons à comprendre qu’entre l’infiniment petit et l’infiniment grand il n’y a que des hiérarchies d’une même conscience, alors nous nous approcherons de l’Universelle Vérité dans une vision transcendée d’une amplitude infinie. Nous devons voir dans les 7 manifestations phénoméniques de la Genèse, les 7 recteurs du Corpus Hermeticum dans le chapitre : Pymandre. 24) “D’où sont donc venus les éléments de la nature ?” demandai-je. 25) Il me répondit : “ De la volonté de Dieu qui, ayant reçu en elle la parole et contemplé l’archétype du monde dans sa beauté, façonna sur ce modèle un monde ordonné à partir des éléments propres à ce monde et des âmes nées de Dieu. 26) Dieu, l’Esprit, en lui-même masculin et féminin, source de la lumière et de la vie, engendra d’une parole un second être spirituel, le Démiurge qui, en tant que Dieu du feu et du souffle, créa sept recteurs pour entourer de leurs cercles le monde sensible et le diriger par ce qu’on nomme le Destin.” Et ces 7 recteurs, en contingence d’être dans l’éternel Moment Présent, nous les retrouvons dans leurs puissantes manifestations spirituelles dans les 7 planètes qui gouvernent la sphère des causalités temporelles. Bien qu’il ne faille pas prêter, comme le fait le populaire ignorant des réalités mystiques et spirituelles, des vertus divinatoires aux nombres, leurs connaissances ésotériques permettent, à celui qui les maîtrise parfaitement, de pouvoir prévoir bien des phénomènes, sur une échelle de sophistication élevée dans le temps et l’espace. Ainsi il est aisé, à celui qui en connaît les hiérarchies, de pronostiquer l’enchaînement des manifestations des puissances en contingence d’être ; tout comme, ayant déterminé les puissances qui se croisent dans une manifestation, il sera parfaitement lisible d’en déduire les causalités en fonction de celles qui dominent l’action ou la manifestation. Si dans toutes les forces qui se manifestent visiblement, il est aisé de voir qu’il y a des hiérarchies conscientes d’elles-mêmes et de celles qui les entourent, pourquoi dans l’invisible n’en serait-il pas de même ? Et en conséquence, si la compréhension des hiérarchies visibles permet d’en prévoir certains effets, il ne peut qu’en être de même pour les hiérarchies invisibles. Le ou les Nombres déterminent le plan, le temps, le mouvement, les croisements, la force, qui séparent l’effet direct de sa cause. Et si la cause physique permet de prévoir un enchaînement d’effets de même nature, la connaissance de la ou des causes occultes offre la possibilité de déterminer non plus les effets, mais l’enchaînement des causes occultes. La connaissance métaphysique des Nombres, commence par ce point infini qu’est le 1, annonciateur d’une Genèse, le feu fécondant, d’un début en principe, l’invisible Éternel Moment Présent, qui va servir de structure et de base à tous phénomènes de germination et d’arborescences. Ce germe principe qui va permettre à la moindre création, spirituelle ou matérielle, de s’harmoniser dans le Tout d’un gigantesque plan général totalement cohérent et entièrement interconnecté, c’est donc bien l’Alpha et l’Oméga, l’AZOTH des alchimistes, le TOUT dans le tout. Il y a toujours une pensée qui précède la manifestation, cette pensée est le « en principe». Ce 1 principe est l’Energie Absolue, c’est-à-dire non polarisée, sans forme, non manifestée, sans densité, donc illimitée. Le texte Yetziratique dit : « Le premier Sentier est nommé l’Intelligence Admirable ou Cachée, parce que c’est la Lumière qui donne le pouvoir de comprendre le Premier Principe, lequel n’a point de commencement. C’est aussi la Gloire Première, parce qu’aucun être ne peut en atteindre l’essence. » Dans la Kabbale hébraïque, la Couronne ou Kéther, est placée au sommet du Pilier de l’Équilibre ; au-dessus se déploient les Voiles de l’Existence Négative Aïn Soph, qui pour nous sera le 0 et l’infini. Ce 1 est l’Unité qui existe préalablement à aucune réflexion d’Elle-même ; aucune image ne peut en naître dans la conscience, car elle n’a aucune polarité qui le permette. C’est le Grand Livre des Lois Universelle encore fermé. S’il n’est pas possible de définir, suivant nos critères de créatures, ce qui est au-delà de toute délimitation, il importe malgré tout, non pas de s’en faire une image, mais d’en définir les principes immuables pour espérer modestement en lever les Voiles de l’Existence Négative. Il convient donc de nous entraîner à concevoir l’état d’être pur sans attributs ni activités comme une sorte d’immense programme informatique contenant tous les champs du possible sous forme de pensées, dont chaque manifestation serait l’activation d’un algorithme d’une infime partie de la lumière causale, qui deviendrait espace et temps de façon éphémère, mais autant-que-possible. Qu’elle est la nature de cette énergie pure sous forme de pensées, elle est forcément une existence d’un autre type que celle qui caractérise la création et que nous ne pouvons percevoir qu’en opposition à ce que nous sommes, c’est-à-dire le non-être, car elle échappe à toutes les exigences qui déterminent l’existence. L’invocation du Nom Divin, ou de tout ce qui le symbolise, est une des clefs de toutes spiritualités ou sciences ésotériques, car, lorsqu’elle est faite dans la pureté spirituelle voulue, elle déclenche le processus d’une Genèse qui ne demandera qu’à germer, croître, se multiplier et se ramifier, conformément aux Principes des 7 premiers jours de la création, ses 7 recteurs. Cette invocation a pour effet d’ajouter aux forces de la sphère organique temporelle, les ressources de la toute puissance du non manifesté ; et plus celui ou ceux qui invoquent ces ressources, ont un niveau de Connaissances élevé et une conscience pure, donc une pensée Juste, plus ils peuvent espérer bénéficier d’une puissance en rapport de ces Connaissances. Utiliser les forces de la nature sans les lier aux ressources du non manifesté, c’est se condamner aux sciences matérialistes stériles, dégénératives, invalidantes et mortifères de la raison pure. Ce que le bon Dr. Rabelais stigmatisait dans sa célèbre sentence : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». La manifestation des puissances du non manifesté, dans le monde archétype de l’esprit se fait, paraît-il grâce à l’archange Metatron, lequel, d’après la tradition, fut l’instructeur de Moïse. L’invocation du Nom Divin, des Archanges ou des anges, n’a pas pour effet de les asservir à notre volonté, mais au contraire de leur permettre de se servir de nous, pour agir en fonction de l’accomplissement de leurs tâches. Cela n’est possible qu’à la condition que celui qui invoque ces forces cosmiques se soit mis en parfaite harmonie spirituelle et intuitive (vertus, connaissance, élévation et ouverture du cœur) pour rendre la chose réalisable, ce qui devient alors totalement conforme aux Lois de la Divine Création et ne constitue pas le moindre miracle, ou magie violant les Lois Universelles. Pour comprendre la portée de ce pouvoir d’évocation, il faut savoir que nous ne pouvons pénétrer aucun mode de conscience sans l’avoir préalablement reproduit en nous-mêmes, et comme ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, il en est de même pour ce qui est manifesté. Le peintre, le musicien, le sculpteur, le poète, l’écrivain, le créatif, jusqu’au moindre artisan ne pourront exalter, transcender leur art, ou n’importe quelle activité, s’ils ne sont pas en parfaite communion de cœur et d’âme avec ces puissances divines intemporelles qui en détiennent les clefs de la perfection. Il n’y a pas de voie supérieure à d’autres, tous les chemins mènent à l’excellence, pourvu que celui qui les parcours se donne pour quête l’absolue perfection. Un tailleur de pierre, un vigneron, un peintre, un médecin, un musicien deviendra le messager des divinités qui gouvernent son art, s’il a pour préoccupation d’atteindre à la maîtrise mystique de son activité, et non pas uniquement matérielle. Cette quête de l’Absolue perfection devient alors la ligne d’horizon, toujours présente mais inatteignable. Ce que traduit la sublime sentence de Confusius: « Au tir à l’arc, qu’importe la cible seule compte la rectitude du geste. » Enfin notons que dans l’ancienne Egypte l’œil Oudjat qui joue un rôle considérable dans la symbolique, était divisé en 64 portions, et l’addition des parties qui le composent, ne faisait que 63/64. Cette fraction de 1/64 étant celle du 1 dans le tout, l’indéfinissable non-être qui se trouve dans chaque chose ; sa semence sans laquelle les 63/64 portions ne pourraient se manifester. Et cette semence est le lien perpétuel entre le manifesté et le non manifesté, entre le mortel et l’immortel, entre le temps et l’immuable Moment Présent ; c’est aussi cette indicible énergie vitale qui fait que l’être humain, entre autre, est toujours supérieur à la somme des éléments qui le composent. Ce 1 ne se manifeste jamais, il est la cause de toutes manifestations, la perception spirituelle de cette abstraction permet de comprendre le principe qui domine chaque événement ; et l’exercice de cette perception est la plus haute pratique initiatique d’élévation de la conscience différenciée de l’universel. Ce 1 peut être Tout et dans tout, justement par cette semence de non-être qui rend manifeste l’être, prendre conscience de cette semence c’est cesser d’être individuel et limité à l’étroitesse d’un ego dominateur et réducteur, pour se fondre dans l’Universel et l’illimité, et si c’est après la traversée du jardin spirituel du bien et du mal, alors c’est en toute conscience que la volonté, en toute liberté, se tourne vers l’harmonie de la Divine Providence pour une adhésion volontaire et sublime aux lois de cette dernière. Dieu est invisible parce qu’Il est infini, dans le cas contraire Il serait visible, mais ne pourrait plus être Dieu. Ce 1, le Grand TOUT, le Bateleur, la Perfection immuable, l’infini, est, par ses éternelles pensées qui forment le grand Océan de l’énergie originelle Protéiforme, le producteur de toutes semences (les Monades). Et c’est parce que ces Monades sont issues de la perfection, qu’elles peuvent croître en direction de celle-ci car l’inverse ne serait pas possible. Le premier chapitre du Sépher de Moïse, nous en démontre la parfaite cohérence et validité. Il faut d’abord que le Divin Créateur pense l’univers, pour que celui-ci puisse devenir, car rien ne peut advenir qui n’ait été préalablement pensé, et c’est cette Pensée qui est le germe invisible de toute chose. Ce que nous retrouvons dans l’Evangile ésotérique selon Saint Jean : « 1.1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 1.2 Elle était au commencement avec Dieu. 1.3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. 1.4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. » Pour cette incontournable raison, l’être humain ne descend pas du singe, mais nécessairement des dieux, et du Divin et unique Créateur. Le jour où l’on découvre que son père n’est pas quelqu’un d’autre que Dieu lui-même, alors en tant que fils, il est plus facile de comprendre et de vivre sa propre divinité, même si cela implique un sens éminemment élevé de responsabilité et d’humilité sans lequelles il y a rapidement corruption. C’est aussi le sens de la parabole de l’évangile Gnostique selon Philippe : « L’esclave cherche seulement à devenir libre, sans espérer acquérir le rang de son maître. Mais le fils n’est pas seulement un fils, il peut prétendre à l’héritage de son père ». Prendre conscience de ne pas être libre, c’est se sentir sous domination d’un ou plusieurs maîtres, d’une ou plusieurs passions Et tout comme pour s’extraire de l’attraction terrestre une fusée doit dépenser 90% de son énergie, il en est de même pour sortir de l’esclavage et reconquérir son libre arbitre. Celui qui est tourmenté par ses sens physiques, n’a pas de temps disponible pour se préoccuper de ses sens spirituels. Ce n’est que lorsque ce libre arbitre est reconquis, par domination des sens physiques, que l’on peut choisir, soit de devenir maître à son tour, - ce qui n’est qu’une autre forme d’esclavage, car si l’esclave est sous domination du maître, le maître pour maintenir sa domination est lui-même esclave des servitudes qu’il s’impose au regard de l’esclave -, soit de rester libre, ce qui est la seule condition pour parvenir à prendre conscience d’être en réalité le Fils du Père, et donc de ne pas être valet mais Roi de son royaume, celui duquel légitimement nous héritons du Père. Et le futur Roi, (l’héritier) ne le devient que s’il prend conscience qu’il est de cette lignée, sinon il est esclave de ceux qui feront tout pour lui faire croire qu’il n’est que cela : Esclave ! Il y a dans cette parabole, toute l’expérience d’une haute initiation, et elle ne se comprend que suivant les règles de la magie des analogues, le seul langage universel. © Claude le Moal
681
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.