La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
La Cabbale, Mère de toutes les cabbales Les Tables de la Loi, commentaires du Chapitre II, du Sépher de Moïse. Versets 10 et 11 La Genèse Biblique, chapitre 2 - 2.10 Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version lissée. - 10. Cependant une émanation lumineuse, telle qu'un vaste fleuve, coulait de la sphère sensible pour la vivification de l'enceinte organique ; s'y divisait, et paraissait au dehors selon la puissance quaternaire multiplicatrice, en quatre principes. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version décryptée. - 10°) Et-un-fleuve (une émanation) était-coulant de-ce-lieu-temporel-et-sensible, pour-l’action-d’abreuver cette-même-sphère-organique ; et-de-là, il-était-se-divisant afin-d’être-à-l’avenir selon-la-puissance-quaternaire-multiplicatrice-des-principes. Je n’accablerai pas une nouvelle fois la traduction Biblique, la simple comparaison de son verset 10 avec celui du Sépher de Moïse est presque un constat de flagrant délit Bien évidemment il ne s’agit pas des 4 bras d’un fleuve du jardin d’Eden, mais bien des énergies subtiles issues de l’essence, qui se déversent dans la sphère de la substance organique par son point central Et le : selon-la-puissance-quaternaire, n’est pas les quatre bras d’un fleuve, mais bel et bien les 4 éléments principes de la création, Feu, Air, Eau, Terre, qu’il serait plus juste de qualifier d’éléments Igné, Aérien, Fluide et Solide, qui, de l’essence, passent en substance sur le plan astral Nous pouvons constater une nouvelle fois que la création est une division duale permanente des principes, forces et puissances, avec un savant et subtil tissage de ces forces entre elles, passant de l’involution à l’évolution. Une des grandes difficultés de la Cosmogenèse, consiste à sortir de notre champ de vision intellectuel ou spirituel occidental dit abusivement moderne et raisonneur et qui n’est que la conséquence de la domination de la Destinée, ce qui nous contraint généralement à raisonner dans le sens unique des lois cause à effet , c’est-à-dire : action = réaction concrète et tangible et ce, suivant uniquement nos sens physiques. Or, comme le décrit si admirablement le Corpus Hermeticum, il y a sept sphères de manifestations, les grands Recteurs permanents de la création, ce qui correspond admirablement aux sept manifestations phénoméniques des Tables de la Loi du Sépher de Moïse et aux sept terres de la théosophie selon H.P. Blavatsky. Chaque manifestation a pour effet de concentrer ce que le Sépher de Moïse, dans son verset 2 chapitre I appelle : la puissance-contingente-d’être dans-une-puissance-d’être afin de passer, par phases, de la raréfaction la plus éthérée à ce que nous appelons la matérialité des choses, la force contractante, la coagulation de la Lumière en énergie vitale polarisée en genre, et une cristallisation de cette énergie vitale polarisée dans une forme spécifique et adaptée à sa puissance. Nous retrouvons résumé dans le Pymandre du Corpus Hermeticum les sept sphères de manifestations admirablement décrites : “Ainsi l’homme s’élève à travers la force de cohésion des sphères; au premier cercle, il abandonne la force de croître et de décroître; au deuxième cercle, l’habilité dans le mal et la ruse devenue impuissante; au troisième cercle, l’illusion désormais sans force des désirs; au quatrième cercle, la vanité de dominer, qui ne peut plus être satisfaite; au cinquième cercle, l’audace impie et l’irréflexion insolente, au sixième cercle, l’attachement aux richesses; au septième cercle, le mensonge et ses pièges.” Comme nous aurons à le constater dans les chapitres suivants, la difficulté ne réside pas dans le franchissement successif de chacune de ces sphères, ce qui en soi est déjà ardu, mais bel et bien dans une capacité de franchissement simultané, ce qui suppose que la moindre défaillance sur le franchissement d’une de ces sphères, condamne le franchissement de toutes les autres. Cette petite précision doit permettre d’obvier à la vision rustaude et épaisse de la Genèse Biblique, qui fait passer sans aucune nuance transactionnelle, le plus infiniment subtil, dans le plus colossalement épais et grossier. Comme si le germe spirituel du blé que contient la lumière, se transformait sans transition de temps et d’états, en baba au rhum sans passer par le grain, la germination et la croissance de son ipséité d’épi qui devra encore être récolté pour se transformer en farine, et de là, après moult pérégrinations et étrangetés d’états que renferme sa complexion, en Baba livré aux affres de l’alcool, avec les conséquences désastreuses des effets de la décadence « Rhumaine » Et-un-fleuve (une émanation) était-coulant. Si nous nous souvenons du principe de fluidité de l’océan de pensées de la lumière spirituelle, nous n’aurons aucun mal à comprendre que cette analogie n’a rien à voir avec les eaux qui serpentent dans nos plaines, encore que, au niveau des principes, ce soit une admirable figure de style. IHÔAH, pour permettre la germination de la terre adamique doit encore faire pleuvoir (verset 5 de ce même chapitre où ce principe a été détaillé). De-ce-lieu-temporelle-et-sensible, pour-l’action-d’abreuver cette-même-sphère-organique. Cette précision vient de surcroît confirmer la justesse des commentaires ci-dessus. La sphère organique, Matrice de la nature, ne peut produire qu’après fécondation par ce fleuve de lumière spirituelle, qui fait serpenter les puissances contingentes. Ce symbole du serpent, que nous retrouvons dans toutes les traditions religieuses et ésotériques, trouve ici sa justification par l’analogie du fleuve qui serpente. Cette action de serpenter vient d’une réalité incontournable, qui veut que rien dans la création n’avance en ligne droite, ce que nous allons hélas retrouver plus avant, dans la Genèse Biblique, sous une forme ridicule et insignifiante. Et-de-là, il-était-se-divisant. A l’inverse des physiciens qui cherchent l’unification des forces, le Sépher de Moïse, et sa Métaphysique rigoureuse, nous explique avec une clarté sans égale, qu’à l’origine de la sphère temporelle et organique il y a un fleuve de forces et de puissances confondues ne faisant qu’un tout, et qui pour abreuver la sphère organique doit se diviser, en forces issues de la même source, mais qui vont se différencier de l’universel en manifestant leur ipséité particulière et leurs imperfections que génère cette hétérogénéité. Afin-d’être-à-l’avenir selon-la-puissance-quaternaire-multiplicatrice-des-principes. Voilà encore une démonstration de l’extrême précision de Moïse. Pour la première fois il est fait clairement distinction de l’Avenir, et c’est justement dans l’ordonnancement de la sphère organique temporelle, dont nous retrouverons la manifestation de cette puissance quaternaire au chapitre IV. Donc, la séparation de cette force unitaire en puissances multiplicatrice des principes (hétérogénéité), se produit par émanation dans cette sphère temporelle, et elle se fait selon la puissance quaternaire (Feu, Air, Eau Terre) constitutive de tout ce qui se matérialise et se multiplie suivant les principes de développements végétatifs et d’amplitudes corporelles de la Genèse, les fameuses arborescences. Nous ne sommes plus, comme au premier chapitre en face du point dans le cercle, mais nous venons de passer à un des symboles les plus universels, la croix des quatre éléments dans le cercle de la sphère organique, ou pour être plus précis la swastika. Notons encore une fois, ce qui n’est pas un hasard, que ce verset 10 correspond à la lame du livre de Thoth : la Roue; celle de l’involution par polarisation multiple, et de l’évolution par retour à l’homogénéité. Est-il utile d’ajouter un commentaire? La Genèse Biblique, chapitre 2 - 2.11 Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version lissée. - 11. Le nom du premier de ces principes émanés était Phîshôn, c'est-à-dire, la réalité physique, l'être apparent : il enveloppait toute la terre de Hawilah, l'énergie virtuelle, lieu natal de l'or. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version décryptée. - 11°) Le-nom-du-premier (de ces principes émanés) était-Phishon (la réalité physique, l’Etre apparent) lui-qui-est circonscrivant toute-la-terre-de hawilah, (l’énergie virtuelle) laquelle-est-le lieu-propre-de-l’or (la réflexion lumineuse). Le-nom-du-premier (de ces principes émanés) était-Phishon. Si nous analysons le hiérogramme « Phîshôn », nous avons d’abord le « Phé » lettre qui désigne le feu, ou plus précisément l’intelligence du feu, c’est aussi le signe de la parole, le verbe manifesté. Associé au « Yod » et au « Shin » cela constitue une racine d’où découlent toutes idées de réalité, de substantialité ; c’est en général, l’être substantiel et effectif ; et en particulier un vieillard. On peut donc traduire ce signe hiéroglyphique par : « La parole magique, le verbe fécondant qui exprime, toute idée de réalité et de substantialité physique et porte à son plus haut degré l’étendue de tout être produit ». Nous pourrions traduire Phîshôn par le premier verset de l’Evangile selon Saint Jean : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » Et ce verbe, manifestation de la pensée Divine, n’est rien d’autre que celui qui produit l’ensemble des éléments adamiques, celui d’IHÔAH, le fleuve nourricier qui irrigue sans cesse la sphère organique. En alchimie Phîshôn est : Soufre des Philosophes ou magistère au rouge. Si nous nous reportons au livre de Thoth, qui se révèle dans l’étude du Sépher de Moïse un outil précieux et redoutable de précision, nous avons pour Phîshôn : L’Etoile 17, la Roue 10, Le Monde 21 et le Pape 5, ce qui nous donne : 17 L’Etoile, force dispensatrice des fluides vitaux, l’espérance que procure la Connaissance de l’immortalité. Cette Connaissance qui n’est que l’élargissement du champ de Conscience vers le subtil, le volatil, permet de recevoir le secours et la régénération des forces invisibles et cosmiques dispensatrices des fluides vitaux. L’Etoile est de ce fait rattachée à Mercure, Dieu des échanges universels entre tous les êtres de tous les mondes. Prédestination, espérance dans l’immortalité, esthétique, Amour du Beau. 10 La Roue, les Lois de la Providence en puissance de manifestation, la loi des cycles, la puissance magique du Vouloir, le reflet de l’âme universelle, le passage du fixe au volatil, et la sublimation des deux par l’image du Sphinx. L’accumulation du patrimoine karmique au travers des cycles. Chance, ambition, germe vital, découvertes. 21 Le Monde, les 4 éléments, le macrocosme et le microcosme, le miracle de la chose unique de la Table d’Emeraude, la Vérité se manifestant sans réserve en écartant le voile des apparences, pour communiquer le secret de l’essence des choses. C’est l’âme universelle, la Connaissance. Science intégrale de l’absolu, extase, le mystère se révélant à l’âme. 5 Le Pape, l’Intelligence et la vie universelle, l’étoile à 5 branches, la quintessence gouvernant la matière, la Gnose Universelle, l’air, l’esprit, l’âme, la vie et l’idée abstraite de l’être. La Conscience animatrice du Destin. Métaphysique, spiritualisme, savoir transcendant. Le total nous donne 53, la quintessence et le ternaire Divin, pour une réduction théosophique (son aboutissement) le 8 la Justice, l’existence élémentaire, la nature faisant fonction de Mère universelle dans le sens de la Déesse Mâat de l’ancienne Egypte, les Lois de la création. Phîshôn est de l’ordre de la Conscience dans le Destin. Ce que nous pourrions résumer de la façon suivante Phîshôn : « La force des fluides vitaux au travers de la lumière de l’âme universelle se répandant dans le monde de la matière pour en être la quintessence, dans une quête d’équilibre, d’harmonie et de justice. » Toute-la-terre-de hawilah, là encore si nous analysons ce hiérogramme de Hawilah, nous retrouvons le « Hé » symbole de l’haleine de l’homme, de l’esprit de l’âme qui associé aux autres hiéroglyphes peut se traduire par l’idée d’effort, de tension, de travail, d’énergie, d’épreuves. Nous pouvons en conclure que lorsque Fabre d’Olivet traduit Hawilah par : le lieu propre de l’or, la réflexion lumineuse, nous sommes en face d’un état spirituel particulier, celui que nos alchimistes ont qualifié de l’or des sages Qui n’est rien de moins que cette réflexion lumineuse ; celle qui est de par sa justesse et son élévation, en harmonie vibratoire avec IHÔAH le verbe magique. Ce que les Egyptiens traduisaient dans la loi de Maât par : Juste de pensée, juste de parole, juste d’action. Hawilah n’est pas l’Or, mais le lieu (l’état, l’ambiance, l’atmosphère, le seuil vibratoire) où se manifeste cet Or de la réflexion lumineuse, c’est donc celui qui est le plus proche de Phîshôn, la source du fleuve du verbe créateur. Sur le plan du livre de Thoth, nous avons pour la signification de Hawilah : La Justice 8, l’Amoureux 6, la Roue 10, le Pendu 12, le Pape 5. 8 La Justice, vertu cardinale, l’existence élémentaire, la nature faisant fonction de Mère universelle dans le sens de la Déesse Mâat de l’ancienne Egypte, juste de pensée, juste de parole, juste d’action. Les Lois de la création qui coordonnent et débrouillent le chaos. Le point d’équilibre (la Conscience) entre la Vie, existence absolue, et la vie, existence relative. Loi, ordre, équilibre, stabilité, discernement, logique, régularité. 6 L’Amoureux, l’attraction universelle, le nombre de l’homme, la puissance des désirs, la lutte entre les passions et la conscience, l’antagonisme des idées, l’expression de la faculté volitive. Ce qui fait passer d’une nature à une autre. Le Destin et ses lois de causalité. Epreuve, doute, lutte inquiète contre les difficultés de la vie. 10 La Roue, les Lois de la Providence en puissance de manifestations, la loi des cycles, la puissance magique du Vouloir, le reflet de l’âme universelle, le passage du fixe au volatil, et la sublimation des deux par l’image du Sphinx. L’accumulation du patrimoine karmique au travers des cycles. Chance, ambition, germe vital, découvertes. 12 Le Pendu, l’équilibre entre la Nécessité et la Liberté, l’expérience acquise par la Connaissance, l’Initié réalisant le Grand Œuvre par sublimation des lois de la Providence et celles du Destin, et qui élargit sa Conscience dans les sphères supérieures subtiles. Impuissance, esprit échappant à la matière et n’ayant pas prise sur elle, Apôtre, martyr de l’inintelligence. 5 Le Pape, l’Intelligence et la vie universelle, l’étoile à 5 branches, la quintessence gouvernant la matière, la Gnose Universelle, l’air, l’esprit, l’âme, la vie et l’idée abstraite de l’être. La Conscience animatrice du Destin. Métaphysique, spiritualisme, savoir transcendant. Total de 41, l’Empereur et le Bateleur, deux manifestations de la Providence, en réduction théosophique le 5 le Pape. Hawilah la réflexion lumineuse est bien une quintessence en finalité. La Conscience de la Conscience. Il est intéressant de constater que Phîshôn se termine par l’esprit de Justice qu’il est en quintessence, et qu’Hawilah commence justement par l’application de la Justice et de l’équilibre. Et nous pouvons donc traduire d’après les lames du livre de Thoth, cet or de la réflexion lumineuse qu’est Hawilah de la façon suivante : « L’esprit d’équilibre et de Justice de la Mère universelle, soumis aux épreuves du libre arbitre de l’attraction universelle, au travers de la manifestation des cycles pour permettre la réalisation du grand œuvre, par l’analogie des contraires entre la Nécessité et la Liberté, pour la réalisation de l’homme étoile à cinq branches, la quintessence, la Conscience sublimée. » © Claude le Moal
659
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.