37
Le texte des dialogues avec le Roy est volontairement conservé dans l'esprit du français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, dialogue entre le Roy et Loys lazarel. DIALOGUE DE LOYS Le retour à la première félicité. - Le Roy : Cette tienne interprétation, m’est merveilleusement plaisante Lazarel. Car encore que l’on donne de ce plusieurs et diverses, non moins toutefois pitoyables, bonnes, et saines interprétations, si est-ce que celle-ci (comme il me semble) est l’âme des écritures. Qui fait qu’ores qu’il me soit survenu vouloir de te questionner de plusieurs choses, si aurai-je néanmoins patience jusqu’à un autre et plus opportun temps, craignant de trop loin nous détourner de notre propos. - Lazarel : Il vaut mieux s’en abstenir, Sire, pour le présent, si nous voulons venir à chef de notre in-tention. Car à la façon de l’hydre que tua Hercule au palais de l’Erne, si tôt qu’une tête de notre présent propos est coupée, ils s’en élèvent et sourdent plusieurs autres. Car de fait aussi le lieu s’adonnerait à éplucher que signifie le serpent, que signifie Adam, que signifie Eve, et plusieurs autres choses semblables, mais je suis d’avis (s’il te plaît) de les laisser, et retourner d’ou nous sommes partis. - Le Roy : Ainsi l’entendais-je être fait, pourvu qu’en priorité tu me récites comment il se fait que pour avoir goûté du bois de la science du bien et du mal, l’homme ait encouru la mort. - Lazarel : Entends-le, ô Sire, selon que je le pourrai interpréter, et te le donner à entendre. Lorsque l’homme était le clair et luisant temple de Dieu, ou son esprit habitait, par la présence duquel il était immortel ( par grâce toutefois et don de justice originelle et non par nature : car de fait il était composé des contraires) la divine splendeur, laquelle en lui habitait, mettait paix aux désaccords et contrariétés des éléments. Mais après la transgression faite, que la lumière dédaignant, et ayant en horreur le péché, c’est de lui départie, toutes ténèbres ont occupé son lieu. Et ainsi le temple des claires et luisantes vertus, a été fait l’habitation et manoir des obscures ténèbres. D’où non seulement la bride a été lachée à toute méchanceté au moyen de quoi l’homme a été délaissé de toutes bonnes et louables vertus. Dès lors toutes maladies et infirmités se sont élevées, et vieillesse est allé toujours en croissant. Dont écrit Moïse, les hommes n’avaient pas longuement vécus après la transgression faite. Mais quelque temps après, que transgression se sont amassées sur transgressions, péchés sur péchés, iniquités sur iniquités, malheurs sur malheurs, et que les hommes y ont été attirés par les ténèbres et erreurs qui les possédaient, la vie de l’homme c’est fort amoindrie. Par quoi Moïse assure Dieu avoir ainsi dit. Mon esprit ne demeurera pas avec l’homme à perpétuité, à cause qu’il est charnel, mais seront ses jours pour plus de six fois vingt ans. Mais à présent, Sire (ô nous misérables) la vie de l’homme est tant raccourcie et abrégée, qu’à grande difficulté on atteint le centième an. Et qui pis est (ô misérables que nous sommes) les compagnons des ténèbres habitent en nous tout le long de notre misérable vie. De manière que la circoncision n’a pu nous en délivrer, ny y remédier. Le Baptême pareillement, encore que le ministre commandant à l’immonde esprit de sortit hors de l’homme, et donner lieu à celui de Dieu, nous délivre des immondes et infectes ordures du péché originel : si est-ce néanmoins qu’elles y entrent derechef violemment, et ravissent à toutes manières d’iniquités. Ce que prévoyant Hermès il s’exclame en cette façon. Il se fera (dit-il) une division douloureuse, et ennuyeuse des Anges d’avec les hommes. Les seuls malins esprits demeureront sur la terre, lesquels mêlés avec l’humanité, inciteront les misérables mortels (en donnant même confort et aide de bras) à tous les malheurs, guerres, rapines et toutes telles choses contraires à la nature des âmes. - Le Roy : Il est à savoir si l’homme retournera à quelquefois, et pourra recouvrer sa première félicité. - Lazarel : Comme une fois, Sire, la vérité Jésus Christ parlait de la vie éternelle, et plusieurs juifs, qui se trouvaient là, en dussent scandalisés, et tournassent dos arrière, il dit. Cela vous scandalise par aventure, que j’ai dit que le fils de l’homme devait retourner ou il était premièrement. De même Rabi Joseph, en son Sépher Zohar, c’est-à-dire, au livre de la splendeur dit en cette façon. La mort fut été de nous totalement détournée, si Adam n’eut point offensé. Mais pour autant qu’il a prêté l’oreille au serpent, il s’est acquis tant à lui, qu’à ses enfants, et neveux, et en général à tous ses successeurs la mort de l’une et l’autre nature. Au moyen de laquelle offense, la génération est demeurée en manque et imparfaite, n’ayant ni fin ni accomplissement, jusqu’à ce que le grand Roy Messiach soit venu : et lors la macule de si grande désobéissance, sera amortie et annulée, et retournerons les hommes encore derechef à leur première nature, à laquelle les avait disposés la divine providence. Je conclus donc par ce point qu’encore une fois retournera l’homme à ses biens, possessions et héritages. Si est-ce néanmoins que cependant, nous malheureux et infortunés soutenons le méfait du premier homme, ensemble les fardeaux de nos crimes. Lesquels sont si pesants que si se n’était la grâce divine, laquelle journellement nous protège, nous succomberions sous le poids. - Le Roy : À bon droit donc doit être pleurée la misère et calamité humaine. En ce que principalement, que ce qui avait été fait en nous originellement par le fait d’Adam, comme en la chose enflammée et nourrissante, a été fait actuel par nos propres œuvres et démérites, d’autant que nous sommes journellement alimentés du bois défendu. Et toutefois nous voyons (chose plus lamentable) que nul n’y a égard, nul est qui cherche Dieu, nul est (selon la voix du Prophète) jusqu’à un seul. - Lazarel : Certes, Sire, comme tu dis, la vie humaine est merveilleusement à déplorer, digne de vraies et non faintes lamentations, digne finalement de triste et dolente querimonie. Par quoi je te prie, que pendant que j’en ferai complainte, tu sois à moi attentif. Complainte sur la misère du genre humain. Ô combien sont abusés les humains, Délaissant Dieu, pour souffrir tant d'oppressions : Tant de tourment, angoisse, et travaux vains : C'est bien Sathan, qui tant les grève et presse. C'est bien Sathan, qui leur met en la tête D'oublier Dieu, l'honneur, et bienséance Qui leur est du, le haut loyer, et fête Du grand Seigneur, dont avaient récréance. Ils en étaient en vraie possession, Ne fut Sathan, l'infect et vicieux, Qui les attrait à toute infection, Suivre ses faits, en postposant les cieux. Ils aiment mieux, suivre l'ombre ombrageuse, L'oblique voie, que l'adresse et sentier. Ils aiment mieux ténèbres périlleuses, Le faux chemin, que le droit et entier. Jusqu'à un seul, tu n'en verras pas un Ne dresse aux siens quelques embûches, ou menées, Tout est tout plein d'abus et fiction, De faux semblant, de dols, et de fallaces : Il n'ont ni coeur, ni bulle affection Envers parents, mais tout gît en menaces. Qui fait cela, sinon outrecuidance? Et délaissant la cité Sainte et monde, De Babylone font leur fort, et défense, ou tout orgueil, et toute ordure abonde? D'où vient cela (dit de Sion la Vierge) Mes chers enfants, qu'attraits de la paillarde, M'abandonnez s'est ce que je suis la verge Du droit divin, que je veux que l'on garde? Est-ce d'autant que de mort vous retire? Hélas voyez, je vous prie, le blafard, Le doux venin, par lequel vous attire : Voyez de près, et lors verrez son fard. Tout l'effort gît de cette abandonnée, Vous attire en ses embûches et lacs, Les yeux bandés, voilà sa vraie pensée : Gardez-vous en, que ne défiez hélas. Ses alliés, sont les cruels Géants, Qui contre Dieu font effort, et la guerre, Lesquels après ont mal finis leurs ans, Car sont tombés dans les enfers, à grand erre. Vois donc la fin, et le commencement : Car d'autant qu'un en ce mortel manoir, Élève en soi l'humain entendement : D'autant croit-on, de maux après avoir. Viens donc à moi, mon fils, je suis ta mère, Qui t'engendra et te nourrit de son lait : Bois de mon vin, qui n'a douleur amère, Mais qui du tout, rend l'homme très parfait, C'est le vrai vin, qui fait les Saints ministres, Chastes, dévots, du haut Dieu éternel, Pour le servir, sans nuls défauts sinistres, Lassus au ciel, à jamais immortel, Evitez donc (pour la conclusion) Les faux semblants du déloyal trompeur, Et fuyez, sans point de fiction, Celui qui peut, lui seul donner bonheur, Mais combien soit, que la vierge s'efforce À remontrer aux aveugles humains, Si toutefois pour tout cela non force. L'on prêche prou, ils n'en font jamais rien moins, Et aiment mieux se vautrer en l'ordure, Comme pourceaux, qu'avoir recours à l'onde Du vrai ruisseau, qui toujours court et dure C'est Jésus Christ, qui tout nettoie le monde. Or sommes nous ores venus, la grâce à Dieu à chef de notre complainte, Sire. Par quoi il te plaira d’évoquer maintenant ce dont tu m’avais questionné au commencement de notre propos, s’il t’en souvient. La connaissance de soi et l’ouverture sur la félicité. - Le Roy : J’en ai bonne souvenance, Lazarel, et plus enracinée en ma mémoire, que tu ne le crois. Or il a été dit, que la connaissance de soi-même était celle, laquelle faisait ouverture et chemin à la vraie félicité. Qui fait que j’aie vouloir d’entendre le moyen, comme nous pouvons nous mêmes connaître. - Lazarel : Entends le donc, Sire. Premièrement il faut savoir, que tout ainsi que nous pouvons connaître la figure et image d’autrui dans un miroir, ou en quelque pièce de monnaie, si nous ne connaissons premièrement d’où elle ressort, et celui qu’elle représente : au cas pareil, si nous ne connaissons Dieu, nous ne pouvons nullement nous connaître nous mêmes. Car ces choses ci sont réellement connexes et liées ensemble, que si l’un est ignoré, on ignorera l’autre pareillement. Car de fait, (ainsi qu’il est dans les Saintes lettres contenu) nous sommes l’image de Dieu. Et encore qu’il y en ait qui débattent y avoir différence entre être à l’image de Dieu, et être l’image de Dieu, si toutefois me semble-t-il, que l’un vaut l’autre, et qu’ils ont même importance et signification. - Le Roy : Apporte-moi quelque témoignage (si tu en as en main) en face de ceci. - Lazarel : Tu me contraints de m’éloigner trop loin de notre entreprise, Sire, Incontinent que sommes retournes à notre chemin, tu nous commandes derechef d’en sortir hors. Ce néanmoins si te faut-il consentir et accorder à mes paroles, ores qu’elles soient toutes nues, si tu veux entendre le secret que j’ai vouloir de mettre en évidence. Le quel long temps a, que j’ai compilé en moi-même, et puis ordonné, finalement mis en garde, et enfermé au très for de mon entendement. Il faut (comme il se se dit vulgairement) que celui qui d’un autre apprend, s’accorde facilement à son dire. - Le Roy : Sans y faire doute. Mais en tant que j’aperçois et considère tes paroles s’affermir par témoignages des anciens, d’autant abondamment se fait mon esprit. Par quoi assures-toi, que si tôt qu’auras ceci fini, nous retournerons tout soudain à notre premier chemin. - Lazarel : Philo au second livre de l’agriculture, récitant un passage de moïse, auquel est écrit en cette forme : Faisons l’homme à notre image et semblance, dit ainsi. Ce haut et excellent personnage Moïse, a dit que l’espèce de nature humaine, a été faite semblable à celle de celui qui ne fut jamais engendré. Ou il faut noter, qu’il a entendu dire de la même image de l’éternel et invisible Dieu. Saint Paul pareillement écrivant aux Corinthiens : l’homme (dit-il) ne doit cacher son chef, pour autant qu’il est l’image de Dieu. Vu donc et attendu que Moïse et Saint Paul aient parlé par l’impulsion et instinct du saint esprit (lequel ne peut à soi aucunement discorder) et que Moïse ait dit, l’homme avoir été fait à l’image de Dieu, et que Saint Paul semblablement assure être l’image de Dieu , l’on connaît aisément par cela, eux avaient voulu une et même chose signifier. Il faut aussi alléguer ce que dit Hermès en son Pimander. Le père (dit-il) étant l’intelligence, vie, et lumière de toutes choses, a créé l’homme à son image et semblance, et s’est en lui enfoui et complu, comme à son fils même. Et ailleurs parlant de Dieu. Son nom (dit-il) est celui duquel procède tout autre nom, l’image duquel, est toute nature. Si donc ainsi est que toute nature soit l’image de Dieu, à plus forte raison, l’est l’homme, pour l’amour duquel ont été toutes choses faites et créées.
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, dialogue 4
Académie d'Hermès
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.