Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 19
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel Ce que c’est que la volonté de Dieu. dire, que toutes choses soient son nom ou le nommer des noms de toutes choses. Luy doncques seul comme toutes choses, estant plantureusement plein de fecondité des deux sexes, et gros de sa volonté, enfante tout ce, à qui luy plaist donner production et naissance. Laquelle volonté, n’est autre chose qu’une souveraine bonté, sur toutes choses diffuse et espandue. De la divinité de laquelle est née nature, à fin que toutes choses fussent ainsi qu’elles sont, et on esté, et seront à l’advenir, et que la dicte nature fust suffisante à tout ce qui d’elle prend sa naissance. Voylà doncques la raison renduë, o Asclepe, pourquoy, et comment sont faictes toutes choses, ayans participation de deux sexes. ASCLEPIUS : Vous dictes doncques par ce moyen, que Dieu est de double sexe, o Trismegiste. TRISMEGISTE : Non Dieu seulement, o Asclepe, mais aussi tout ce qui possede nature animée, ou inanimée. Car il est impossible que quelque chose de ce qui a estre, puisse estre infertile. Au moyen que fertilité tolluë d’iceluy, il seroit impossible qu’il peust tousiours estre. Or quant à moy i’ose dire et maintenr, que nature, le sens, et le monde contiennent en soy telle proprieté et efficace, et que pareillement la retient tout ce qui est en ce monde crée. Car l’un et l’autre sexe est plein d’engendrement : ayans une connection et lyaison entre eux deux, Les dieux d’amour. ou (ce qui est plus veritable) une nité incomprehensible, laquelle peult on droictement appeler Cupido, ou Venus, ou tous les deux ensemble. Il convient doncques par ce poinct entendre et retenir en l’esprit plus veritablement et clerement que le vray, estre icy l’office et devoir de procréer son semblable, inventé et attribué à tous à perpetuité par le hault et souverain Dieu de nature, en plantant et enracinant en eux une extreme charité, une loye, une gayeté, un vouloir et amour divin. Ce que nous declarerions volontiers, sçavoir est, combien grande est la vertu et puissance de ce devoir de nature, n’estoit que ie sçay que chaun en y prenant advis, le peut assez cognoistre du profond des sens. Car si tu prends garde à cest article de temps que la semence generative descend du cerveau, comme l’une et l’autre nature s’espand en l’une et l’autre generation, tu apperçoys aussi comme l’une reçoit affectueusement, et de grande ardeur, la semence de l’autre, et la cache interieurement. Finablement comme en cest article de temps par la commistion et meslée mutuelle, les femmes ravissent la force des masles, dont puis apres se lassent et s’apesantissent par ce moyen. L’effect doncques de ce tant doulx, et necessaire debvoir, se faict occultement, de peur que les imperites, et qui sont sans sçavoir et experience se mocquans, la divinité de l’une et La crainte de Dieu. l’autre nature fust contraincte avoir honte de la mixtion du sexe. Et beaucoup d’avantage s’il advenoit estre submise à la veuë de gens qui ne sont conte de religion, et qui n’ont conscience, ne la crainte de Dieu, devant les yeux. Desquelz certes il en est un nombre infiny : au contraire peu aymans l’honneur de Dieu : de maniere qu’on les pourroit aisément conter en ce monde, tant est rare le nombre des gens de bien. Ce qui est cause que malice faict demeure en plusieurs, par default de sçavoir les causes de toute chose. Car par la pourvoyâce de Dieu, ou de divine religion, par laquelle ont esté faites et ordonnées toutes choses, s’engêdre es cueurs des hommes, et provient le mespris et remede côtre tous vices de ce môde. Mais lors que ignorance, et faulte d’experience et sçavoir perseverent, tous vices pareillement acccroissent de plus en plus, et navrent finablèment l’ame d’insanables corruptions, et meschancetez infinies. Laquelle estant d’elles infectionnée et corrompuë, s’enfle comme de quelques veneneuses poisons : fors celles de ceux, qui la medicamentent par l’onguent de discipline et sçavoir. Si doncques cecy peult prouffiter à quelques gens de bien, si peu qu’il y en a, sçavoir est pourquoy a voulu Dieu seulement ottroyer aux hommes sur toutes les creatures de ce monde, intelligence et discipline, ie suis d’advis de le poursuyvre, Comment les anges sont en grâces. Et expedier. Entends le doncques o Asclep. Dieu, qui est le pere, et seigneur de toutes choses, quand il eust faict l’homme apres les dieux (c'est à dire les Anges) et l’eust compassé de pareille balance tant de la partie corrompuë du monde (c'est-à-dire du corps) que de celle qui est divine, est advenu que les vices du monde soient demourez meslez, et brouillez avecques le corps. Les aucuns, à cause des viandes, et de tout le vivre, que nous avons nessairement commun avecques tous les animaulx. Ce qui est cause, que les desirs de toutes faulses et libidineuses convoytises, et tous autres vices generallement de l’entendement, soient enracinez au cueurs humains. Mais les dieux pource qu’ilz sont faictz de la tres pure et incontaminée partie de nature, et qu’ilz n’ont nulle indigence d’ayde de raison et discipline, encore que leur immortalité et vigueur, estant tousiours d’un, et mesme aage sans alternation ou vicissitude aucune, soit pour leur prudence, discipline, et sçavoir : si est-ce neantmoins que pour le regard de l’unité de raison avecques intelligence, craignant Dieu qu’ilz ne se destournassent de ceste unité, il leur a ordonné par prescription de loy eternelle, l’ordre de necessité. Et quant à l’homme, à fin qu’il peust cognoistre les vices corporelz, et par seule raison et discipline les eviter, Dieu l’a eslevé et bandé à intention, L’excellence de l’homme. Soing, et esperance d’immortalité. Lequel finablemêt a fait et crée bon, tant du costé de l’une, que de l’autre nature, sçavoir est divine et mortelle, à celle fin, qu’il fust tant d’une que d’autre part immortel, et fust par ce moyen de meilleure, et plus excellente nature, que tous les dieux, qui sont seulement formez de nature immortelle, et finablement que toutes choses mortelles. Dont vient que l’homme ayant avecques les dieux, alliance, et affinité, leur porte honneur et reverence, par le soing qu’il a de leur obeyr, et par l’integrité de son entendement. Les dieux aussi de leur costé par soigneuse affection, ont esgard sur les choses humaines, et les sauluent, et gardent. Ce que certes fault entendre estre dict de peu de gens, à sçavoir de ceux qui ont devot et sainct entendement. Car quant aux vicieux, n’en fault iamais parler, pour le merite de nostre tant sainct et divin propos, de peur qu’il ne soit violé, par l’esgard et intendence, qu’on pourroit avoir en eux. Tout ce neusiesme est entierement prophane, qui faict qu’à bon droict le reprend sainct Augustin, au 8. livre de la cité de Dieu, chap. 23. Il aprouve idolatrie, et l’exalte de grand’ louanges, en deplorant Argument du neuvième chapitre. tant sa ruyne. Il met un Dieu sur la cyme du ciel, qui de toutes parts a esgard sur toutes choses : et un autre entre le ciel et la terre, qu’il nomme Iuppiter Plutonig’, dispensateur et gourverneur de la mer, et de la terre, comme s’il y avoir multiplicité de dieux, l’un au ciel, l’autre en l’air, l’autre en terre et en la mer. Ce que certes côtient grand erreur, iniquité, et iniustice. Car nous sommes puremêt enseignez par les sainctes lettres, que le seigneur est Dieu lassus au ciel, et ça bas en terre, et qu’il n’y en a point d’autre que luy. La sapience pareillement avec tous les divins prophetes en general, nous admonnestent, de sur toutes choses sagement nous garder d’estre souillez de l’erreur, et macule d’idolatrie. Au moyen (dit Sapience) que tant l’idole, que celuy qui la fait, sont de Dieu mauditz. Et de rechef. L’honneur qu’on exhibe aux abbominables idoles, est la cause, cômencement, et fin de tout mal. Et par cas semblable, Dieu hayt le meschant, et sa meschanceté. Car ce qui est fait, souffrira peines et tourmens, avec celuy qui la fait. Au Levitique pareillement, Dieu cômande aux Israëlites, en ceste maniere : ie suis vostre Seigneur Dieu, vous ne vous ferz idole, ny entailleure, vous n’esleverez tiltre d’honneur, ny ne mettrez en vostre terre pierre aucune d’apparence pour l’adorer. En Ezechiel semblablement, il les advertist en ceste sorte des idoles d’Egypte. Gardez d’estre pollus es idoles d’Egypte, ie suis vostre Seigneur Dieu. Et de leur destruction par le mesme prophete : Ie destruyray les simulachres, et feray cesser les idoles de Memphys, et ne sera plus capitaine ne duc de la terre d’egypte. Touchant ce qu’il dit, que les ames des idoles et statuês, donnant aux hommes sens et esprit, leur envoyent divinement debilitez et maladies, et qu’elles les guerissent quand bon leur semble, il n’y a nul qui maintenant ne cogoisse que sont espritz malings, desquelz parle le prophete Davit par le saint esprit : Tous les dieux des Payens ne sont que diables.Suffise avoir iusques icy traité de l’impureté des idoles, desquelles parle Mercure en ce lieu. Car nostre parler, s’adresse à ceux qui ont la cognoissance du vray Dieu, lequel savoir et cognoistre (ainsi que le Sage dit) est la parfaite et consommée iustice, et la racine d’immortalité. Lazarclus (que nous avons aussi tourné en vulgaire comme tu verras cy apres) tire tout cecy à analogie et sens mistiq’, comme si les idoles fussent les Apostres : le tailleur, Iesus Christ fait homme : la vertu de lassus envoyée et mise dedans lesdites idoles, le saint esprit. Egypte, les tenebres des Gentilz et Payens, et la persecution des disciples, Apostres, et martyrs. Les pierres engravées, recitans ses faitz pleins de tout honneur et reverence divine, les cueurs de leurs successeurs, retenans non leurs œuvres, ains seulement leurs paroles. Ces choses certes, sont de bonne et chrestienne affection inventée: mais peut estre violées quant à la lettre. Il n’y a gueres hommes de bon iugement qui ne L’alliance entre Dieux et les hommes. s’accorde en ce present chapitre, et au xiii. à sainct Augustin. Qui ne scache aussi que les prophetes des Gentilz, comme Balaam, et les sybilles, ne soient de telle sorte qu’ilz souffent parfoys lumiere et tenebres, lumineux et ombrageux intervalles de leurs devination : par foys disans verité, par autre mensonge. Voylà le sommaire. Chapitre IX. Mais pour raison que nous sommes sur le propos de l’alliance, laquelle est entre les Dieux et les homms, i’ay bien voulu un peu m’y arrester, à fin de to dôner à cognoistre, o Asclepe, quelle est la puissance et vertu des hommes. Premierement tu dois sçavoir, que tout ainsi que le seigneur, et pere, ou (qui est le plus hault) Dieu, est le facteur des celestes Dieux, que l’homme aussi est celuy, de ceux qui sont es temples, se contentans de l’affinité et proximité humaine. Ausquelz certes non seulement est donné clarté et lumiere, mais aussi la donnent aux autres. Ce que non seulement sert à l’hôme, mais aussi conferme les Dieux. Tu t’esmerveilles Asclepe ? Quoy ? Te deffies-tu de cecey, comme font plusieurs mescreans ? La folie des idolâtres. ASCLEPIUS : Au vray dire, ie m’estonne, Trismegiste, et suis en moy mesme tout esperdu, de ce que tu dis : si est-ce que volontiers m’accordant à ton dire, ie iuge l’homme fort heureux, lequel peult un si grand heur obtenir. TRISMEGISTE : Et non sans cause est il digne de grand esmerveillement, o Asclep. Car aussi est il de trop plus grande excellence, que les dieux. Au moyen qu’il est notoire et evident leur genre estre yssu de la tres pure et entiere partie de nature sans aucune confusion, et leurs images estre presques les seulz chefz pour toutes leurs autres choses. Quant à leurs especes que l’homme forme et pourtraict, elles ont leur figure de l’une et de l’autre nature. La premiere divine, trop plus excellente que la materielle qui est la seconde, dont elles et les hommes pareillement sont tous faictz et fabriquez. De maniere que non seulement sont de teste figurez comme les hommes : mais aussi de tous leurs membres, et entierement de tous lincamês (?) de leur corps. Et ainsi humanité memoratisve de sa nature et origine, persevere en ceste imitation de divinité. Tellement que tout ainsi que le pere et seigneur a faict les dieux eternelz : à fin qu’ilz fussent semblables à luy : au cas pareil l’homme a fait et figuré se dieux à sa semblance. ASCLEPIUS : Entends-tu dire cela des statuës et simulacres, Trismegiste ? TRISMEGISTE : Ouy, ie l’entends dire des statues, o Asclepe. Or voy-ie bien maintenant Les illusions diaboliques. iusques ou tu as deffiance que les statues ne soiêt animées, pleines de sens et d’esprit, et qu’elles ne facent telz et si grande merveilles qu’elles font ? Qu’elles n’ayent la cognoissance des choses à l’advenir, les predisant par songes, et plusieurs autres indices et advertissements ? Qu’elles finablement n’envoyent foyblesse et maladie aux hommes selon leurs demerites, et ne les guerissent puis apres ? Ignores-tu Asclepe, que Egypte ne soit l’image du ciel, ou (qui est plus veritable) la descente de tout ce qui est regy, et se faict au ciel ? Et si nous voulons encore plus apertement parler, nous pourrons franchement dire, que la terre ou nous habitons est le temple de tout le monde. Ce neantmoins par ce qu’il fault que gens prudens et sages, sçachent les choses premier qu’elles se facent, il ne fault pas que vous ignoriez ce que ie veux inferer. Il viendra un temps par cy apres auquel aparoistra les Egyptiens avoir gardé pour neant divinité, d’un si entier et parfaict vouloir, et avecques si religieuse affection qu’ilz font, et on fait par le passé. De maniere que toute leur saincte invocation et reverence faite aux dieux, reduite à rien, descherra de son attente, à l’occasion que divinité retournera à son premier domicille, qui est le ciel. Et ainsi sera Egypte delaissée, et la terre laquelle a esté le siege consacré à divinité, sera privée de tout honneur et La destruction des idoles. service divin, et destituée de la presence de toute puissance divine et maiesté. Car les estrangiers occupans ceste region, non seulement il y aura mespris et contemnement de tous services et honneurs que l’on avoit coustume de faire aux dieux : ains (qui est chose plus lamentable, et dure à suporter) il sera ordonné comme par arrest legal, une deffence et prohibition, de faire honneur, ou porter reverence aux dieux, de leur rendre l’amour et obeyssance qu’on leur doit, et de les adorer, sur peine de proscription avecques confiscation, et parfois de execution, à celuy qui fera le coup. Lors ceste terre, qui est le ressainct siege des temples et lieux dediez à noz dieux, sera totallement remplie de mortz et sepulchres. O’ Egypte, Egypte, il ne demoura en toy aultre chose, que les sables seulement et depuis devis des honneurs, que tu avois coustume faire aux dieux, estans incredibles à leur successeurs, et ne restera autre chose que les parolles engravées es pierres, leur recitant les tiens beaux et excellents faictz, pleins de devoir de toute obeyssance, religion, et amour divin. Et avecques ce le Scyie ou Lyndien, ou autre tel, c'est-à-dire, la voysine barbarie, habitera l’Egypte. Au moyen que divinité se retirera au ciel, et les hommes delaissez d’elle, mourront tous : et par ainsi Egypte Du fleuve du Nil. privée de divinité, et d’humanité, sera totallement delaissée deserte, et sans habitation. Il fault aussi pareillement parler de toy, o tres sainct et sacré fleuve, et te predire ce qui te doit advenir. Premieremêt toy remply des ruysseaux du sang humain, regorgeras et sortiras violemment hors de tes rivages : tellement que les eaux divines, non seulement seront polluës par le sang, ains de toutes partz deborderont, en abismant tout le païs. Tant que le nombre des mortz, surmontera, celuy des vivans : et celuy qui survivera, sera congneu estre Aegyptien, seulement par sa langue, mais par ses actes, estrangier. Pourquoy pleures-tu, Asclepe ? Sois asseuré, que Aegypte sera infectionnée de beaucoup plus grandz et enormez maux, que ie ne dy. De sorte, que celles, qui estoit iadis le sainct siege, sur toutes choses aymant la divinité des dieux en terre, par le merite de l’honneur, admiration, reverence, et service, qu’elle leur exhiboit, sera pour lors le mespris et abolition de toute saincteté. Et celle qui estoit la maistresse d’obeyssance deuë aux dieux, sera l’exemple de tres grande cruauté. Adonc pour l’ennuy et fascherie qu’auront les hommes, le monde ne semblera estre admirable, ne digne d’aucun honneur et reverence. Mais, qui plus est, tout ce grand bien, auquel nul autre est accomparager, ne fut, ny ne sera oncques (comme
28
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.