22
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 13
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel DE LA REGENERATION, ET enjonction de silence. Mercure à son filz Tatius. . Dialogue XIII Mercure à son fils Tat En tous les propos qu’avons tenuz ensemble, mon pere, vous avez tousiours traicté de la deité obscurement sans aucune declaration d’iceulx, asseurant nul pouvoir estre sauvé, avant la regeneration. Certes, mon pere vous n’avez fois monté en la montaigne, que ne vous aye tousiours accompaigné, vous suppliant humblemêt me declarer la raison et mystere de ceste regeneration, attendu qu’il ne me restoit autre chose à apprendre que cela. A’ la fin vous me promistes me la veveler, pourveu que ie fusse retiré de ce monde. Or voyez vous, mon pere, maintenant l’essait/l’effait, et que ie suis prest et appareillé en cela vous obeïr. I’ay à present reieté hors de moy toutes les deceptions et dolz de ce monde. Tenez moy doncques promesse mon pere, et me declarez ou publiquement, ou en secret, ainsi que il vous semblera le plus expedient, la forme de ceste regeneration. En premier lieu mon pere, ie ne suis informé de quelle matiere, ou de quelle semence est fait l’homme TRISMEGISTE : Cela, mon filz, est une sapience contemplative en silence, et par ce entends, que la semence est le vray et souverain bien. TAT : Ouy, mais qui en est le semeur mon pere ? Car ie ne le puis bonnement entendre. TRISMEGISTE : C’est la volonté e Dieu, mon filz TATIUS : O’ combien donc Qu’il ne faut pas semer des marguerites aux porcs donc est grand et excellêt celuy qui n’est point crée ! Et de fait ie pense qu’il n’ayt aucune essence intelligible. Ce qui si ainsi est, celuy qui de luy est engendré est un Dieu, filz de Dieu. TRISMEGISTE C’est un total, mon filz, dependant du total consistant de toutes vertuz et puissances. TAT : Vous seignez des enigmes mon pere, et ne parlez à moy à la façon qu’un pere doit parler à son filz. TRISMEGISTE : Pour bien te dire la verité, mon filz, tel secret ne se doit enseigner ny irreveremment prostituer : mais toutes et quantesfois qu’il luy plaist il s’en retourne en la mémoire de Dieu l’atentement. TAT : Vous inferez l’impossible, mon pere, et choses par trop difficiles à supporter, et à ceste cause ie n’y peux condescendre. TRISMEGISTE : Tu es merveilleusement abastardy de ton origine paternelle, mon filz. TAT : N’ayez ennuye sur moy, mon per, et ne m’iniuriez. Car ie suis vostre legitime filz. Mais laisson telz propos, et me declarez, s’il vous plaist, et m’aprenez la maniere de la regeneration selon le pretendu, sans me faire languir si long temps. TRISMEGISTE : Que diray-ie mon filz ? Ie ne sçay que dire, fors que ie voy un vray spectacle et vision qu’il plaist à Dieu de speciale grace maintenant me reveler. Dont ie suis de present translaté en un corps immortel, tellemêt que ne suis plus celuy qu’estois tantost ains suis fait tel que la divine pensée, laquelle c’est nagueres La Vision corporelle et spirituelle à moy demonstré. C’set un mystere, mon filz, qui ne se doit facilement enseigner, ny temererement publier. Parquoy aprends le, et le voy evidemment, par l’apparence de cest element qui vient d’estre formé : par lequel ce mystere se peult voir aysément, et oculairement se cognoistre. Tu voys que par cest element, ie ne tiens conte de la premiere espece que i’ay : non que i’aye toutesfois autre couleur, ou attoucement, ou limitation qu’au paravant. Car ie suis maintenant reculé de toutes ces choses. Tu me voyes de present des yeux corporelz mon filz, mais quand tu es ententif de corps et d’aspect à ce que tu medites, tu ne voys pas lors de telz y-eux, ains des ineternelz. TAT : Vous me provoquez à grande fureur, mon pere : de maniere que maintenant ie ne me voy aucunement, ny ne sçay quel homme ie suis. TRISMEGISTE A’ ma volonté mon trescher filz qu’en dormant tu fusses semblablement ravy et transporté de ton esprit, comme ceux qui en leur sommeil sont occupez de visions. TAT : Or sus dites moy qui sera l’autheur de ceste regeneration. TRISMEGISTE : Sera le filz de Dieu fait homme, par la volonté d’un seul Dieu. TAT : Or m’a vous maintenant rendu muet mon pere, et si fort estonné, que ie ne sens point que ie fais : mais estant totallement esperdue de l’estat premier de mon entendemêt ie voy une mesme grandeur avec un charactere, et en Qu’est-ce donc qui est vrai ? iceluy un mensonge. Car l’espece mortelle se change iournellement (et d’autant qu’elle est faulte) pour quelque temps se diminuë, ou s’augmête. Qu’est ce donc qui est vray, Trismegiste ? TRISMEGISTE : Ce qui n’est ne perturbé, ne limité ne coulouré, ne figuré, ne corrompu : mais ce qui est nud, cler, comprehensible de soy-mesme, un bien qui ne se peut changer : et qui est totallement incorporel. TAT : A’ la verité, mon pere, ie suis maintenant hors de mon sens, et au lieu que i’esperoits estre fait sage de vous, par telle cogitation sont en moy tous mes sens effrayez et pertroublez. TRISMEGISTE : Il est ainsi mon filz. Car ce qui est lassus large comme le feu, ça bas ample ocmme la terre, humide comme l’eau, ietant un vent comme l’air, comme l’entendroys-tu par tes sens. Car ce qui n’est ne dur, ne mol, ny espais, ne penetrable, doit estre par puissance seulement, et par acte consideré. Mais qui peut prier Dieu, le prie instamment, qu’il luy plaise luy donner à entendre ceste regeneration, laquelle est en luy. TATIUS : Ie ne le peux pas faire, mon pere. TRISMEGISTE : A’ Dieu ne plaise, mon filz, que tu sois à cela impotent. Retourne seulement à toy, et en obtiendras le pouvoir. Veille le, et sera faict. Purge les sens de ton corps. Deffais-toy des irraisonnables bourreaux de ceste matiere. TAT : Comment mon pere, y a il des bourreaux au dedans de moy ? TRISMEGISTE : Ouy Les bourreaux qui tourmentent notre corps Ouy mon filz en grand nombre et avecques ce fort horribles, et cruelz. TAT : Ie ne les cognois, mon pere, et par ce il vous plaira me les declarer. TRISMEGISTE : Tiens mon filz, cognoy les. Le premier est ignorance, le second tristesse, le tiers inconstance, le quart cupidité, le quint iniustice, le sixiesme luxure, le septiesme deception, le huytiesme enuye, le neuviesme fraude, le dixiesme ire, l’unziesme outrecuydance, le douziesme malice. Voy les ia reduyz au nombre de douze, combien que souz eux il y en ayt encores plusieurs autres contenuz, lesquelz tout ainsi qu’ilz contraignent l’homme endurer par tous ses sens estant enfermé en l’obscure prison de ce corps, au cas pareil sont ilz esloignez de celuy qui se range souz la sauvegarde et protectiô de divine clemence. Et ainsi consiste la forme et maniere de la regeneration, et ce que l’on en peut dire. D’oresnavant doncques, mon filz, tais toy, et louë le seigneur Dieu en silence, et ce faisant la benignité et clemence divine, ne s’esloignera de nous aucunement. Esiouys (réjouis) toy desormais en ce que par la puissance et vertu divine, es eslevé en la contemplation de vérité. La cognoissance de Dieu est elle descenduë en nous ? Si tost qu’elle est venuë, toute ignorance est reculée de nous. La cognoissance de ioye est elle descenduë en nous ? si tost qu’elle est presente toute tristesse et melencolie s’eslongne de nous Constance, continence et chasteté nous totallement, et s’en va à ceux qui sont prestz à la recevoir. I’appelle constance, une vertu, qui nous conduist à ioye, laquelle certes est fort amyable et doulce. Aymons la donc mon filz, et l’embrassons tresvolontiers : car incontinent qu’elle sera presente, et que nous l’aurons receuë, elle reiectera de nous entierement toute voluptueuse delectation, refraindra toutes dellices esseminées, et pacifiera toutes mignardises charnelles. I’apelle la quatriesme vertu, continence, ou chasteté, laquelle est la force et vertu victrice de toutes cupiditez. Ce degré cy, mon filz, est le fondement de toute iustice. Mais prends garde comme elle reiete iniustice de toutes la oeuvres qu’a crée Dieu. Nous sommes faits iustes, tout aussi tost que iniustice est reculée de nous. I’apelle la sixiesme une vertu qui descend en nous, sçavoir est parcimonie contre exces. Laquelle quand elle se depart de moy, ie invoque verité. Laqeulle venant à mon ayde, s’enfuyt incôtinent deception et ne demeure que verité. Prends garde, et voy come est le bien parfait et accomply, lors que verité est presente. Car adoncques toute envye et malveillance s’eslongne de nous. Car bien est enraciné en verité avecques vie et lumiere ensemblement : en maniere que iamais plus outre le bourreau d’ire, n’atente s’aprocher de nous. Mais qui plus est, tous les autres bourreaux Notre corps est composé du zodiaque sont par elle reculez, et reietez de sa côpaignée avecques subite impetuosité. Tu as doncques, mon filz, entendu (comme ie cuyde) la maniere de la regeneration. Et comment l’intellectuelle est composée du nombre dizain laquelle reiete celuy de douze, ainsi que nous avons assez speculé par les choses qu’avons traitées au dessus. Quiconque donc delaisse toute sensualité, et corporelle delectation, pour l’amour de ceste generation divine, il se cognoist estre de divinité composé et ne voulant decliner en une part ou en autre: mais estant constant et totallement immuable s’esiouist de tout son cœur en ceste vertu divine. TAT : Ie l’entends bien maintenant mon pere, et le comprend, non par le regard des yeux mortelz, mais par la vertu de mon entendement, s’exerçant par ses forces interieures. Ie suis de present au ciel, en la terre, en l’eau, en l’air, dedans tous animaux, dedans tous arbres, dedans tous corps, et premier qu’ilz fussent faitz, et apres qu’ilz cesseront d’estre, finablement en tout lieu. Mais en outre ie voudroye bien que me declarissiez, comme se fait que les douze bourreaux des tenebres, sont reietez des djx puissances, et qu’elle en est la maniere. TRISMEGISTE : Tu dois sçavoir, mon filz, que ce tabernacle icy, c'est-à-dire nostre corps, est fait et composé du cercle Zodiaque, qui consiste de ce nombre de douze, et que tous Les nombres de la dizaine engendrent l’âme ces nombres icy ne sont qu’un, et qu’il est omniforme, c'est-à-dire contenant en soy toutes formes, selon les especes de nature, pour couvrir et environner l’homme. Parquoy iaçoit que ces bourreaux soient aucunement separez les uns des autres, en leur action neantmoins sont en quelqeu sorte coniointz, comme nous voyons que ire et temerité, sont inseparables. A’ bon droict dôcques font entr’eux separation quand ilz sont des dix puissances reietez, c'est-à-dire du nombre dizain unité. TAT : Or fus mon pere, ie voy maintenant toutes choses en me voyant moy-mesme, et me mirant en mon entendement. TRISMEGISTE : Et cela est la regeneration mon filz, sçavoir est, n’estre plus en un corps qui soit mesuré et compassé de quantité. La cause pour laquelle i’ay declaré le mystere de la regeneration, est de peur que ne fussions estimez calomniateurs du total, contre plusieurs que Dieu veux estre telz, c’est, à dire mesdisans. TATIUS : Respondez moy à cecy mon pere. Ce corps icy composé de ces divines puissances, ne se dissoudra il point à quelque fois ? TRISMEGISTE : Donne toy garde mon filz d’oser dire Que Dieu requiert toujours l’homme semblable à Lui ne proferer une autre fois telle parolle. Car premierement tu dis l’impossible, et erre totalement, et avecques ce usans de telle demande, tu te prophanes es yeux de ton entendement de trop grande irreligiosité. Il y a grande difference, entre le corps sensible de nature, et celuy de generation essentiale. Car l’un est dissoluble, et l’autre indissoluble : l’un mortel, et l’autre immortel. Ignores tu que tu ne sois né Dieu, et enfant de Dieu. TAT : O’ pleust à Dieu, mon pere, que i’eusse entendu ceste analogie, que vous chantastes en forme d’hymne, lors que i’estois ententif à un huictain, que i’entendois ailleurs chanter. TRISMEGISTE : Ce a esté Pimander mon filz, qui a chanté ce huictain. Si tu l’eusses voulu ouyr, il l’eust fallu te despouiller de cest umbrage corporel. Car luy qui est la pensée de la divine puissance, est pur et net, et de tous vices reculé, qui est la cause qu’il requiert l’homme pareil à luy. Et croy, qu’il ne m’a declaré autre chose, qui ce qui est escript, estimât bien que i’en chercherois le surplus de moy mesme. Et en ce toutesfois qu’il m’a declaré, il m’a pareillement onhorté à bonnes oeuvres et louables devoirs, dont luy convient de toutes mes vertus rendre loüanges, et action de graces. TATIUS : I’ay gran vouloir d’ouyr et entendre cela, mon pere. TRISMEGISTE : Repose toy, mon filz, repose toy, et te deportes un petit de parler L’hymne de la régénération parler, et tu orras maintenant une fort doulce et harmonieuse chanson, qui est l’hymne de la regeneration. Laquelle iamais ainsi aisément ne te declareroys, si ie n’avois espoir, qu’elle te profitast grandement. Car c’est un mystere qui ne se doit enseigner, mais plustost cacher et maintenir en silence. Me voys tu bien mon trescher filz ? Prends garde à moy, et considere tout ce que ie feray, ou que diray diligêment. Me voys tu faire ? Il fault pareillement quand tu voudras prier et invoquer Dieu hors ta maison, et souz le ciel apert, le Soleil tendant au declin tourner ta face vers le vent de midy, et quand il se lieve vers celuy d’Orient. Que la nature de tout le monde oye, et entends le . Toutes eaux oyez le. Toutes forestz, donnez moy silence. Ie veux loüer et magnifier le createur de toutes choses, lequel est tout, et si n’est qu’un. Oyez cieux, reposez voz ventz, et cessez à souffler, et que le cercle de l’immortel Dieu exauce ceste mienne oraison. Ie chante maintenant et loüe le createur de toutes choses, de la terre distributeur, du ceil ponderateur, qui commande l’eau de la grand’mer Occeane s’espandre par tout, et retenir une douce saveur pour la nourriture des hommes. Qui commande que le feu resplendisse lassus par l’oeuvre des dieux, et au soulas des hommes. Rendons luy tous d’une voix L’Oeil de l’entendement voix et accord action de graces, qui tous les cieux surpasse, et est de nature createur. C’est luy qui est l’oeil de l’entendement : c’est luy qui volontiers recevera (s’il luy plaist) la benediction et loüange des puissances, et de la generation spirituelle. O’ doncques toutes mes forces louez celuy qui n’est qu’un, et si est tout. Toutes les vertus de mon ame, acordez à ma volonté. O’ que c’est une saincte cognoissance, mon Dieu, laquelle prend de toy sa clarté ! A’ cause que par toy o intelligible lumiere, me convient chanter et magnifier le createur, ie m’esiouys de tous mon cueur et pensée. Toutes mes puissances, chante avecques moy. Ma iustice, chate avecques moy, magnifie, et exalte le iuste. L’union de mon corps et ame, Ie loüe d’un vouloir entier et parfaict. Que par moy verité chante la verité. Que tout nostre bien, chante finablement le souverain bien.O’ vie, o lumiere, de toy provient et descend sur nous toute benediction. Ie te rends graces, mon pere, qui es l’acte de toutes puissances. Ie te rends graces, mon Dieu, qui es la puissance de tous actes. Ta parolle te loüe et glorifie par moy. Par moy le monde reçoit les sacrifices de tes parolles. Mes forces et vertus ne cryent ny ne chantent autre chose que cecy : elles chantent celuy qui est tout, et acomplissent ta volonté. Laquelle aussi Témoignages de Dieu par ses créatures aussi soit de toy, et en toy faicte, qui es tout. Reçoy le sacrifice de bouche, qu’un chacun t’offre et presente. O’ vie, sauve et garde tout ce qui est en moy. O’ lumiere, illumine tout ce qui est en moy. L’esprit est Dieu. Ton verbe me conduyt, o createur, qui contiens et portes l’esprit. Tu es le seul Dieu. Ta creature le testifie par le feu, par l’air, par l’eau, par la terre, par le vent, finablement par tout ce que tu as faict et crée. Des adonc le commencement d’eternité i’ay trouvé benediction, ou (que plus ie disire) le moyen de me reposer en ta volonté. TAT : I’ay entendu vostre hymne mon pere, et ay congneu avoir esté de vous recitée d’une merveilleuse affection, et provenante du profond du cueur, dont ay apris consequemment, et suis parvenu à la cognoissance du monde. TRISMEGISTE : Dis doncques du monde intelligible, mon filz. TAT : Aini l’entends-ie mon pere. Car par vostre chanson mon entendement est si fort esclarcy, que i’ay pareillement affectueux desir de chanter à Dieu loüange, comme vous. TRISMEGISTE : O’ mon filz Tatius, ne chante, ie te supplie les loüanges divines sans certain propos et affection. TAT : Ie vous prometz mon pere de les chanter de tout mon cueur. TRISMEGISTE : Ce que ie contemple, mon filz, ie te le declare, ainsi que ton pere et progeniteur. TAT : I’offre doncques à Dieu tel sacrifice de bouche. O’ mon Dieu, qui es le pere
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.