19
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 10
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel Raison pour laquelle Dieu nous délaisse. souverain bien pour sa pensée et entendement. Car aussi de luy est nostre present propos, non pas de son ministre qui est l’ame privée d’entendement, laquelle avons dit au paravant avoir esté par le iuste iugement de Dieu envoyé aux infernales contrées. Car l’ame destituée de la presence d’entendement, qui est ce souverain bien ne peut faire ne dire aucune chose. Côme nous voyons souventesfois advenir que l’entendement est hors de l’ame, dont vient qu’elle ne voyt ny n’oyt rien pour lors : mais est semblable à celle de la beste privée de raison. Tant est grande la puissance et divinité de l’entendement. De maniere qu’il laisse (comme avons dit) l’ame enclose en ceste obscure prison corporelle, et puis apres la traine es enfers. Certainement mon filz, l’homme lequel a une telle ame ainsi privée d’entendement, ne se doit appeler homme. Au moyen que l’homme est un animal divin, et ne se doit accomparer aux bestes brutes, ains aux dieux celestes. De sorte que si nous voulons dire et confesser ce qui est de verité, nous dirons qu’un vray homme est plus excellent, que ceux qui habitent au ciel, ou pour le moins que sa condition est pareille à la leur. Et la raison est pour ce que celuy qui d’entre les celestes descend du ciel en terre, delaisse les bornes et limites du ciel, aux quelz monte l’homme, et les mesure et compasse sans partir de la terre. Ioinct qu’il entend toutes choses facillement ou soient basses, ou soient haultes, et en cherche soigneusement tout le reste. Et qui est chose plus admirable, sans delaisser la terre, il s’esleve au ciel. Tant est ample la puissance et vertu de nature humaine. Parquoy nous oserôs bien dire et affermer que l’homme terrien est un Dieu mortel, et que le Dieu celeste est un homme immortel. Il fault doncques pour toute resolution entêdre, que par la vertu de ces deux à sçavoir de l’homme, et du monde, sont toutes choses regies et gouvernées, ayans sur eux toutesfoys comme autheur et principal moderateur celuy, auquel sont toutes choses soubmises et asservies. L’argument de l’unziesme Dialogue. L’unziesme plein de haultz propoz, et sentences divines, declare comme eternité depend de Dieu, le monde d’eternité, le temps du monde : le changement, du temps : du changement, la mort et la vie. D’avantage qu’il ny a puissance, soit divine ou humaine, ou des choses superieures, ou inferieures, qui se puisse ou se doive acomparer à celle de Dieu, pour autant qu’elle est insuperable, et inifinie. Lequel il monstre par vives raisons et analogies, estre le seul et unique Dieu de nature : qui pource qu’il ne peult estre ocieux, faict sans cesse toutes choses. Ce que fault entendre (pour le bien comprendre) de l’eternelle generatiô du Verbe de Dieu Iesus Christ, au moyen qu’il dit avoir esté de necessité que l’œuvre divine y fust, à fin que ce qui se faict, ou a esté fait, ou se fera à l’advenir, fust et consistast. Ce que n’est autre chose que vie, beauté, bonté, finablement Dieu, et la vie de toutes choses. Ou ce qu’a plus haultement exprimé la trompette evangelique saint Iehan, quand il dit : au commencement estoit le Verbe, et le Verbe estoit avec Dieu, et Dieu estoit le Verbe. Toutes choses ont esté faites par luy, et sans luy n’a rien esté faict ce qu’a esté faict. En luy estoit la vie. La vie doncques de toutes choses procede de Dieu, et Dieu mesmes est la vie. Qui fait que ce que vulgairement on estime la mort, ne soit pas la vraye mort des choses : mais plus tost ce que la vie des choses vivantes delaisse, quand elle se retire et se musse desormais. Il use à la fin d’une proportion merveilleuse pour comprendre Dieu : lequel ores qu’on le comprenne, il demeure tousiours incomprehensible, et estant à tous incogneu, se donne en toutes choses à cognoistre. Vous doncques gens de bien, soyez icy ententifz, et prestez l’oreille d’un franc vouloir aux hautz propos de la divine pensée, à fin que finablement cognoissiez que celuy qui a faict et fabriqué toutes choses, l’a fait à ceste intention, La Divine pensée à Mercure de la puissance LA DIVINE PENSEE, à Mercure. Dialogue XI Deporte toy ô Mercure Trismegiste, à exposer tant de choses si long temps. Repose toy à present, et te remembre de ce que tu as dit au dessus. Car ie ne trouveray etrange de t’exprimer sur ce mon advis. Et ce à cause principallement que plusieurs et diverses opinions courent, et s’agitent entre les hommes de Dieu, et du monde. TRISMEGISTE : Certes à fin de franchement confesser mon ignorance, ie ne comprend pas encores bonnement la pure et entiere verité de cela. Parquoy, mon seigneur, il vous plaira me la declarer, et faire entendre. Car ie ne pense qu’il y ayt autre que vous, qui me la peust expliquer. LA PENSEE : Escouste moy doncques mon filz. Tu dois Sçavoir en premier lieu, que Dieu, le temps, et l’univers se comportent en ceste sorte. Car Dieu est eternité, et le temps generation. Dieu fait eternité, eternité le monde, le monde le temps, le temps generation. L’essence de Dieu n’est presques autre chose que bonté, beauté, beatitude, sapience, eternité. Son essence et celà, n’est qu’un. Connaître l’ordre de toutes choses L’ordre du monde, est changement de temps. Celuy de generation, est la mort et la vie. L’acte de Dieu, est l’entendement, et l’ame eternité, perseverance, et immortalité. Le cours du monde, est l’acroissement et diminution du temps, avecques la qualité de generation.Eternité doncques gist en Dieu, en eternité le monde, dedans le monde le temps, dedans le temps generation. Eternité est à l’entour de Dieu, le monde se meult en ceste eternité, le temps prêd fin au monde, generation se faict dedans le têps. Dieu Doncques est la source de toutes choses. L’essence duquel est eternité : la matiere d’eternité, est le monde : la puissance de Dieu, est eternité : l’oeuvre d’eternité, est le monde. Lequel fut qu’il n’estoit point, estant tousiours neant-moins en Dieu, comme s’il eust esté faict avant tout aage. Et attendu que l’aage ne peult cesser, aussi pareillement le monde iamais ne cessera. Lequel pour ce qu’il est compris d’eternité, iamais aucune partie de luy ne pourra perir. TRISMEGISTE : Mais qu’est ce que la sapience de Dieu ? LA PENSEE : C’est bonté, beaulté, beatitude, toute vertu, et aage. Lequel aage donne immortalité, en donnant semblablemêt perseverance à la matière. Car l’origine de la matière depend de l’aage, ainsi que l’aage de Dieu. Generation et le temps sont de double nature, tant au ciel, comme en terre. Au ciel premierement L’âme de l’éternité, du monde et de la terre ils sont immuables et immortels : mais en terre muables, et subiectz à corruption. L’ame d’eternité, est Dieu : celle du monde, eternite, celle de la terre, est le ciel. Dieu gist en l’entendement, l’entendement en l’ame, l’ame en la matiere. Tout cecy neantmoins provient de l’aage, et est le corps seul, d’ou prennent leur origine tous corps. L’ame pareillement pleine de Dieu, et d’entendement remplist l’interieur du monde, et embrasse l’exterieur, donnant vie à toutes choses, et avant toutes à ce hault et parfait animal, qui est le monde exterieurement, interieurement à tout ce qui est en luy vivant. Lassus il donne vie au ciel, en ce qu’il est tousiours tout un sans alteration et changement, et le restraint en son ordre, proportion, nombre, et poix. Ca bas il vivifie la terre, en ce qu’il la fait produyre toute generation. L’aage contient le monde soit par necessité, ou par providence, ou par nature. Tellement que Dieu fait tout ce que l’on pourroit ou de present, ou à l’avenir dire ou penser. L’acte, duquel est une puissance nô equiparable, et invincible, qui est la cause que nul ne doit atenter, à luy comparer aucune autre soit divine, ou humaine. Garde toy doncq’ bien, ô Mercure, d’estimer qu’il y ayt quelque chose, ou lassus au ciel, ou ça bas en terre, qui puisse estre semblable à Dieu, si tu ne veux totallement errer, et forvoyer de la verité. Car ce qui Comparaisons et similitudes est à toutes choses dissemblable, et unique, ne reçoit similitude, ne comparaison. Et de fait aussi ny a rien qui puisse avoir semblable vertu, que Dieu. Car qui est semblable à luy, quant à la production de vie, d’immortalité, et changement de qualité ? Car que peult faire Dieu, outre cela ? Or ne peult il estre aucunement oysif. De maniere que si celà avoit lieu, toutes choses seroient pareillement oysives, et cesseroient d’oeuvrer à cause qu’elles sont pleines de Dieu. Mais oysiveté ne se trouve en aucune partie du monde, qui fait à dire, que oysiveté ne soit que un nom frivolle et de nulle importance, tant d’un costé que d’autre, c'est-à-dire, tant pour le regard de celuy qui fait, que de ce qui se fait par luy. Au moyen qu’il est de necessité que toutes choses se facent sans cesse, selon la nature et proprieté d’un chacun lieu. Car ce qui fait, n’est pas present seulement en un lieu : mais en tous generallement, et ne produit pas seulement une choses: mais toutes universellement. Car ceste puissance estant en soy mesme efficace, ne peult estre asservye aux choses qui ont esté par elles faites et crées : au moyen que toutes les oeuvres de Dieu sont à elle soubmises, et non pas au contraire. Or fus Mercure, contemple le monde à mon aveu, qui est à ta veuë exposé, et regarde soigneusement sa forme et beauté, et le trouveras estre un corps incorruptible, outre lequel n’est Les sept sphères qu’il appelle monde rien plus excellent, ny en tout et par tout plus parfait, verdoyant et vigoureux. En outre regarde sept autres mondes au dessus de nous, faitz d’un singulier et merveilleux artifice, d’un ordre eternel accôplissans l’aage par leurs cours differentz l’un de l’autre, et un chacun d’eux plein de lumiere, sans qu’il y ayt en eux aucun feu. Ce qui se fait, au moyen de la seule amytié des choses contraires et non semblables, causans ladite lumière : estant nonobstant illustrée et esclarcie par l’acte de Dieu, pere de toute bonté, prince de tout ordre, et l’eternel gouverneur de ces sept mondes. Contemple pareillement la Lune, organe et instrument de nature, comme elle fait son cours et revolution avant les autres spheres, en changeant la matiere inferieure. Contemple aussi la terre, comme elle est située au mylieu du môde ainsi que l’escabeau et marchepied du ciel : et comme elle est non seulement la nourrisse, mais aussi la nourriture de toues choses terriennes. Medite derechef et considere en toy mesme, le nombre des choses tant mortelles qu’immortelles vivantes et comme la Lune environne le mylieu d’icelles, comme limitrophe et separation d’entre elles. Et comme l’ame pleine de toutes choses, est par elle agitée par ses propres mouvemens, partie à l’entour du ciel, partie autour de la terre. Comme finablement les choses qui sont du costé Déduction pour prouver qu’il n’y a qu’un Dieu dextre ne sont iamais meuës vers le senestre, ny celle du senestre vers le dextre. Semblablement ne celles qui sont en hault vers le bas, ne celles qui sont basses vers le hault. Or que toutes telles choses soient engêdrées, mon doux amy Mercure, il n’est besoing, que tu le sçaches par moy, pour autant que facilement tu les voys avoir corps et ame, et mouvement. Mais trop bien dois entendre estre impossible qu’elles puissent s’acorder ensemble, sans la force et vertu de quelque moyenneur. Il fault doncq’ de necessité, qu’il y ait aucun tel, et qu’il soit totallement seul. Car veu qu’il y a en toutes ces choses plusieurs et diverses motions, et que leurs corps soient differens et contraires les uns aux autres, et qu’il y a en toutes un seul ordre de soudaineté, il est impossible qu’il y puisse avoir deux ou plusieurs facteurs. Car un ordre ne se pourroit garder ne maintenir, en plusieurs facteurs. Tellement que celuy qui entre eux serait le plus imbecille, aurait ennuye sur le plus fort, dont sourderoit une sedition. Celuy donques d’eux deux, qui auroit crée les choses muables et mortelles. D’avantage atendu qu’il n’est qu’une ame, et qu’une matiere dôt toutes choses prennent leur origine, à qui d’entre Un corps qui a vie, possède une âme Eux appartiendroit il principallement telle œuvre, et fabricature ? Et s’il advenoit que ce fust à tous deux, qui seroit celuy à qui reviendroit la souveraineté, et totalle superintendence ? Au surplus, pense que tous corps vivans, soient mortelz, ou immortelz, consistent d’un matiere et d’une ame. Car de fait tous corps qui ont vie, ont pareillement ame : mais ceux qui n’ont point vie, ne sont presques que la pure matiere. L’ame pareillement selon soy mesme prochaine à son pere, qui est Dieu, est cause de vie, ainsi comme une chacune chose immortelle est cause pareillement de vie. Comme se faict il doncques que les choses mortelles qui ont vie, different des autres mortelles, et les immortelles des immortelles ? Il fault doncques dire pour toute resolution, qu’il y a quelque auteur plus special, plus excellent, et plus apparent que les autres qui face tout cecy : atendu qu’il n’y a que une ame, qu’une vie, qu’une matiere. Qui est il doncques cest auteur ? Qui pourroit estre, fors (?) qu’un seul Dieu ? Appartient il à autres qu’à un seul Dieu, créer toutes choses vivantes ? En cela doncques qu’il n’est qu’un monde, qu’un Soleil, qu’une Lune, et qu’une divinité, est assez declaré quil n’est qu’un Dieu. Or quant à Dieu, nous croyons certainement qu’il n’y en a qu’un. Luy doncques tout seul fait chacune chose en plusieurs. Estimes tu qu’il soit à Dieu difficile de faire Dieu n’a aucune carence la vie, l’ame, immortalité, et changement du temps ? Car toy mesme te peux tant et si grâdes choses faire, tu voys, tu oys, tu sens, tu goustes, tu touches, tu parles, tu marches, tu aspires, tu entends, sans qu’il y ait autre en toy qui face toutes ces choses que toy mesme. Entre tous animaux pareillement tu n’en trouveras un seul qui seulement parle, l’autre seulement qui marche, l’autre qui sent, l’autre qui ait le goust, l’autre qui aspire, l’autre qui entende seulement : mais un seul fait tout cecy. Lesquelles toutes choses, est impossible de pouvoir faire sans l’operation de divine nature. Car tout ainsi que celuy qui desiste à les faire, n’est plus animal, aucas pareil celuy qui cesseroit à faire la vie, immortalité, et changement du temps, desisteroit d’estre Dieu. Ce que certes souspeçonner, seroit par trop illicite et meschant. Si doncques ainsi est, qu’il n’est rien en toute chose naturelle en quoy ny ayt quelque vigueur naturelle d’œuvrer, avecques une execution d’un certain œuvre, à plus forte raison convient il dire et maintenir ne pouvoir en Dieu eschoir carence aucune de l’effect et puissance de toutes choses. Car toutes choses oysives, sont imparfaites. Or de dire que Dieu fust imparfait, ce seroit trop irreveremment parler. Il se fault doncques en ce lieu arrester, et conclure, que Dieu fait toutes choses. Arrestons nous icy un peu Mercure, et Dieu fait toutes choses de sa propre vertu Et mescoute diligemment en te donnant du tout à moy: et en ce faisant, soudain entendras l’œuvre de Dieu. Laquelle en premier lieu à esté de necessité, qu’elle fust mise en evidence, à fin que tout ce qui se fait, ou a esté fait au passé, ou se fera à l’avenir, fust et consistast. Ce que mon doux Mercure, n’est autre chose que vie, que beauté, que bonté, finablement que Dieu. Et si tu veux que ie te mette cecy devât les yeux par quelque exemple des choses qui se font en ce monde, prend garde à ce qui t’avient quand tu veux engendrer, pose neantmoins, que oeuvres de Dieu ne soit à celle y accomparer. Au moyen que luy en faisant ses oeuvres, n’est espris d’aucune volupté, et si n’a aucun coadiuteur à les faire. A’ cause que luy ayant de sa propre nature force et pouvoir de faire toues choses, les fait et parfait de sa specialle vertu, estant tousiours luy mesme tout, et en tout ce qu’il fist oncques. Tellement que s’il avenoit qu’il retirast de quelques unes son influence et vertu, vie dessailleroit en elles, et deviendroient à neant incontinent. Mais atendu qu’elles vivent toutes et qu’il n’y ayt en elles qu’une vie, on peut en cela aysément apercevoir, qu’il n’y a qu’un Dieu. D’avantage si toues choses sont vivantes, tant celles qu’on voit au ciel, que celles qui sont sur terre, et que la vie de toutes provienne de Dieu, il faut conclure aussi que la vie de
Académie d'Hermès
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.