13
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 4
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel LE MOUVEMENT DES ASTRES Et retardé par quelque immobilité. Car ce qui tournoie ainsi à l’entour du Pôle, retarde ce qui est au dessus de lui, ce qu’étant en cette manière retardé, est de court et tenu, serre auprès du Pôle. Et par ce moyen, le mouvement contraire est tenu ferme par l’opposition et contrariété, laquelle est toujours immobile. Et à fin que plus facilement tu le comprennes, je te mettrais un exemple évident devant les yeux, de ce qui se fait en ce monde. Tout ainsi qu’un homme qui flotte et nage en une eau courant, la répercussion des pieds et des mains fait qu’il se tienne sur l’eau, et qu’il n’aille au fond, et ne périsse : ainsi est il de ce que je t’ai dit. ESCULAPE : Assurément Trismégiste vous avez produit un fort évident exemple. TRISMEGISTE : Retiens donc que tout ce qui reçoit motion, le reçoit en une, et par une fermeté. Et par ainsi, le mouvement de tous les animaux qui consistent de la matière, ne se fait par aucunes choses, qui soient hors du monde. Mais les choses extérieures reçoivent leur motion des intérieures, comme l’eau, de l’esprit, ou de quelque autre chose incorporelle. Car un corps simple ne meut pas de soi un corps animé : mais qui plus est ni tout le corps ensemble, encore qu’il soit sans nature animée ? ESCULAPE : Comment entends-tu cela ô Trismegiste ? TRISMEGISTE : A raison Esculape que les bois, les pierres et toutes autres choses qui ont LE DIEU IMMUABLE âme, ne sont pas mues ni agitées par le moyen de leur corps. Car qui a il dedans ce corps qui meut cette chose animée ? certainement ce n’est pas ce corps là , par lequel l’un et l’autre, savoir est le corps de la chose qui porte, et de celle qui est portée, sont mus. Tout ce qui dort pareillement est animé, à raison principalement qu’il meut. Ne vois-tu pas donc clairement l’âme être fort chargée lorsqu’elle seule soutien et porte deux corps ? et qui plus est, il est notoire que ce qui est d’un autre agité, reçoit son mouvement en quelque, et par quelque chose ferme et stable. ESCULAPE : il faut donc dire et conclure, ô Trismegiste, que tout ce qui se change, reçoit en cette fermeté son changement et mutation. TRISMEGISTE : c’est bien et sagement parlé et entendu à toi, ö Esculape. Car il te faut entendre, qu’en tout l’ordre de toutes choses de ce monde il n’y a rien de vide. Mais seulement convient seulement appeler la chose vide, laquelle n’est point, mais est de toute essence privée. Car il n’y a rien qui se puisse trouver, qui (moyennement qu’il soit) puisse être vide. ESCULAPE : comment dites vous cela, ô Trismegiste ? N’y a-t-il rien en ce monde, qui soit trouvé vide ? Les vaisseaux à vin, et les puits, et plusieurs autres semblables choses, quand il n’y a aucune liqueur en elles, sont elles pas vides ? TRISMEGISTE : He Dieu, LA VRAIE CONNAISSANCE Dieu, combien tu es loin de la vraie connaissance des choses, ö Esculape ! Ce qui est ample, et large, et sur toutes choses en ce monde plein tu l’estimes vide. ESCULAPE Comment cela Trismegiste ? TRISMEGISTE Veux tu que familièrement je te le donne à entendre ? En premier lieu, tu n’ignores point (comme je crois) que l’air ne soit un corps. Or ce corps si pénètre, et transpasse tous autres corps, et en courant çà et là, il remplit toutes choses. Car il est si subtil, qu’il n’est de nuls autres corps composé, qui fait que tout ce que tu appelles vide, soit plein d’icelui. Par quoi cela se doit plus tôt appeler concave, que vide. Et de fait ainsi est-il, et est totalement rempli d’air, et de vent. ESCULAPE Véritablement Trismégiste votre raison est invincible, et indubitable. Car de fait l’air est un corps, qui passe partout, sans que rien lui fasse résistance : et de son influence remplit toute chose de ce monde. Mais que dirons nous que c’est de ce lieu, auquel toute chose reçoit motion ? TRISMEGISTE C’est une chose incorporelle, ô Esculape. ESCULAPE Qu’appelles-tu chose incorporelle ? TRISMEGISTE Une pensée et raison qui de soi même se comprend, sans aide d’ailleurs, délivrée de toute pesanteur et masse corporelle, reculée de toute erreur, impassible, et qui ne peut être touchée ni maniée, s’assistant et se contre gardant soi même, purgeant et nettoyant toutes QU EST-CE QUE DIEU ? Toutes choses. De laquelle les rayons sont bonté, vérité, la principale lumière, et première forme des âmes. ESCULAPE Qu’est-ce donc que Dieu ? TRISMEGISTE C’est une chose, qui n’est nulle des prédites, mais toutefois la cause existante d’icelles, à toutes choses aidant généralement, et en particulier. Et si n’y a rien à qui ne permette d’être, et qui de lui et en lui n’obtienne sa vive source et origine. Et qui plus est il n’y a rien en ce monde, qui ne prenne sa naissance et production de ce qui est de lui fait et créé, au moyen qu’il n’y a rien qui puisse avoir son être de ce qui n’est rien. Attendu que ce qui n’est rien, n’a aucune nature, par laquelle il peut être fait. Au contraire tout ce qui est, n’a nulle nature répugnante à ce qu’il ne soit. ESCULAPE Que veux-tu donc entendre en ce que tu dis maintes fois Dieu être tout ceci qu’à présent tu nies ne lui competer ? TRISMEGISTE Dieu au vrai dire n’est pas ce que nous appelons pensée, esprit, ou lumière : mais bien vrai est, qu’il est la cause par laquelle est la pensée, l’esprit, et lumière. Dont vient qu’il nous convient adorer Dieu par ces deux noms, bonté, et paternité, qui lui sont propres, sans à autre competer en façon quelconque. Car entre ceux qui outre lui sont appelés ou dieux, ou anges, ou hommes, nul est qui puisse être si bon qu’un seul et unique Dieu. Car lui seul est le souverain LES DIEUX ET LES ANGES rain bien, et n’est autre sa nature qu’un bien inestimable, et indicible. De manière que toutes choses que l’on pourrait dire ou penser, sont séparées de la nature de cette haute et infinie bonté. Et qui plus est, ni le corps, ni l’âme humaine n’ont en eux aucun lieu, auquel ils puissent se bien recevoir : au moyen qu’il est autant, ou plus ample, que l’essence de toutes choses, ou soit corporelle, ou incorporelle, sensible ou intelligible. Et ce souverain bien, n’est autre que Dieu. Gardes toi donc d’ici en avant d’estimer autre bien que lui : car telle erreur ferait par trop profane. Et ne t’aventure aussi d’estimer de Dieu autre chose, qu’une seule suprême et souveraine bonté. Car tu ne tomberais en moindre faute et erreur au contraire estimant, que d’appeler autre que Dieu souverain bien. Veut néanmoins que Dieu soit appelé souverain bien par le commun langage, si est-ce toutefois qu’il n’est pas de tous entendu que ce soit. Qui est la cause dont on peut voir, que Dieu n’est pas de tous connu. Mais iceux par un crasse ignorance et témérité, non seulement les dieux, ainsi aucuns d’entre les hommes appellent bons, lesquels toutefois ne peuvent être, ni être faits bons. Les dieux donc à cause de leur immortalité sont honorés par le nom de deité : mais Dieu, qui n’est autre chose qu’une suprême et infinie bonté, est honoré et magnifié, non seulement par DIEU LE SOUVERAIN BIEN l’honneur qu’on lui fait, ainsi de sa propre nature. Car en lui n’y a qu’une seule nature, savoir est bonté infinie. Lesquelles deux appellations nature divine et bonté divine, à bien le prendre, n’ont qu’une importance, dont toutes autres manières d’appellation de bien, prennent leur dérivation. Et par ce qu’il est tout bon, il donne aussi et élargit toutes choses universellement, sans recevoir rien d’ailleurs. Dieu donc (pour le faire bref) n’est autre chose qu’un souverain bien : lequel bien au contraire, n’est autre chose que Dieu. Son autre appellation, par laquelle nous le devons adorer, se nomme paternité, à cause qu’il crée et engendre toutes choses. Car le propre devoir et office d’un père, est d’engendrer. Et pour cette cause les gens de haut esprit et de savoir, ont estimé la plus excellente application, ou l’homme se peut adonner, que de procréer lignée. Au contraire la plus extrême misère et calamité, qui peut à l’homme échoir on dit que c’est de décéder sans postérité. A l’occasion que pour cette cause sont après leur décès affligés des diables. Et pourtant Esculape, je te vousisse prier de n’avoir alliance ou affinité avec celui qui n’engendre aucuns enfants, pendant qu’il est en ce monde. Il te faut néanmoins avoir de lui commisération et pitié, considérant quelles calamités, et misère, il doit après sa mort encourir. Quant au reste il sera en toi, ô Esculape, prendre en gré toutes telles choses, et de t’en remembrer (souvenir): au moyen que par cela tu pourras recueillir quelque connaissance de toutes les choses de nature. L’argument du tiers Dialogue. Le tiers récite encore comme toutes choses sont venues à naissance, selon leur ordre et propriété de la matière, premier qu’elle reçut aucunes formes, desquelles a été puis après illustrée, comme de quelques lumières divines. En après comment les bienheureux esprits des cieux, accomplissent l’œuvre qui leur a été commise et déléguée du souverain Dieu de nature. Finalement comment a été créé l’homme pour deux causes : lune pour contempler les choses éternelles : l’autre pour savoir discerner entre bien et mal, et pour gouverner les choses humaines par diverses inventions d’artifices, et par prudence : ayant devant les yeux le ciel, la terre, les herbes, et arbres, et toute l’alliance du monde, avec le très plaisant ordre de toutes choses, pour abondante matière, à contempler, et élever son esprit en Dieu. Au moyen que nature n’est autre chose, que quelque livre plein de divinité, et comme le miroir des choses divines. DIEU EST LA GLOIRE DE TOUTES CHOSES Dialogue III Dieu est la gloire de toutes choses, divinité, divine nature, le commencement de l’univers, divine pensée, nature, la matière, et la sapience pour avoir la connaissance de toutes choses. Dieu est le commencement, la divinité, l’acte, la nécessité, la fin, et renouvellement de toutes choses. Car premier que les quatre Eléments fussent séparés et distincts les uns des autres, il y avait une ombre infinie en l’abîme. Davantage l’eau, et l’esprit intellectuel, étaient par puissance divine en une confuse unité. Mais la sainte lumière a épandu sa splendeur, dont a tiré hors de dessous le sable d’une nature humide les quatre Eléments. Ou certes lors les dieux ont été ravies de l’amour de nature féminine, et l’ont élevée. Lesquels Eléments après avoir été séparés les uns des autres, qui auparavant étaient en une confuse unité, ceux qui se sont trouvés légers, ont monté en la haute région, et ceux qui se sont trouvés pesants, sont demeurés sous le sable humide. Après donc que toutes les choses qui étaient portée par l’esprit LES DIEUX QUI HABITENT LES ETOILES l’esprit de feu, ont été distinctes et ordonnées une chacune en son lieu et degré, le ciel c’est éclaircit en sept cercles. De sorte que l’on voie aisément les dieux les Idées ou espèces des astres avec leurs signes. Et les étoiles ont été dénombrées selon les dieux qui les habitent. L’entour pareillement et circuit plus large que son cours, c’est arrondi avec un cercle d’aire, et porté par l’esprit divin. En outre un chacun des dieux par une vertu intérieure a accompli et parachevé l’œuvre qui lui a été commise et déléguée de Dieu. De manière qu’alors toutes choses vivantes, tant à quatre pieds, comme celles qui se traînent sur la terre, et qui habitent les eaux, et volent en l’air, ont été produites. La semoison (semence) aussi de toutes choses, a jeté ses surgeons et pullulé par ses semences : tellement qu’il n’y a rien en ce monde, tant les herbes que les arbres, et fleurs, qui n’ait intérieurement en soi son germe, et semence générative. Mais quant à la génération des hommes, elle n’a été faite pour autre fin, que pour connaître ses hauts faits et merveilles de Dieu, et à celle intention que l’homme fût un témoignage de nature pour dominer et maîtriser sur tout ce qui est caché sous le ciel. Semblablement afin qu’il y eut distinction des bons aux mauvais, augmentation du genre humain, et dilatation du nombre d’icelui. car LA CONNAISSANCE DE DIEU toute âme couverte de l’ombrage de ce mortel corps, n’est faite ni créée de Dieu, fors à cette seule intention de spéculer le discours des dieux célestes (c'est-à-dire des astres qui sont les très excellentes et magnifiques œuvres du souverain Dieu) et le discours de nature, l’exemple et suite des bons, finalement la connaissance de la divine puissance et majesté. De laquelle connaissance lui en est donné part et portion, pour savoir juger et discerner entre bien et mal, et principalement pour encercher le haut et émerveillable artifice de bien (posé néanmoins qu’il prenne commencement et origine en iceux bien et mal) et d’acquérir prudence et sagesse pour savoir et entendre une partie du cours des astres, qui tournoient le monde. En outre à fin de savoir qu’il lui convient se convertir et appliquer à ce, en quoi après le renouvellement des temps lorsque sur terre toute corruption et génération n’aura plus de cours il y aura amples enseignements de tous artifices. Ainsi comme il appert par l’exemple de toutes semences de fruits, et autres œuvres de nature, et d’art, lesquelles après quelles sont en terre corrompues, et reverdoient par l’ancienne nécessité et renouvellement des astres, et du cours du cercle de la copieuse et abondante nature. Car de fait la confédération et alliance de ce monde, ne sera autre chose que divinité, lors que nature viendra à refleurir. Car aussi nature même consiste totalement en divinité. L’argument du quatrième Dialogue. Le quatrième nous exhorte d’apprendre et acquérir sagesse, laquelle est l’ample bassin de l’entendement divin : en laquelle tout âme qui s’y plonge est faite participante de divine connaissance, au moyen de quoi elle voit, et contemple Dieu. Mais pour plus parfaitement s’y élever, il lui convient surpasser tous les cieux, surmonter le circuit et discours des astres, monter finalement plus haut que les hiérarchies angéliques. Car autrement ne pourrait atteindre et parvenir à ce seul et unique Dieu, et à concevoir cet insupportable et unique bien, lequel lors qu’elle vient à regarder, elle déprise tous corps, et ne répute même la vie que nous menons en ce monde qu’une misère, tant est ravie de ce seul bien incorporel. Nul ne se peut toutefois plonger en ce divin bassin d’entendement qui premièrement ne haïs son corps, et qui n’aime non soi même, mais Dieu, et qui en méprisant les choses mortelles, n’adhère, et ne médit assidûment, et totalement n’est embrasé et transporté les divines. A la fin par une proportion d’unité et des nombres, il nous élève en la contemplation de la vraie unité, et des entiers nombre de nature.
Le Grand-Oeuvre d'Hermès
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.