Article N° 64 Le cantique des cantiques de Salomon Extrait servant d'étude : Le Mystère occulte du Cantique des cantiques. 1.4 Entraîne-moi sur tes pas, courons ! Le roi m’a introduite en ses appartements ; tu seras notre joie et notre allégresse. Nous célébrerons tes amours plus que le vin ; comme on a raison de t’aimer ! L’epouse demande d’estre introduitte dans le cellier, reservoir du vin le plus delicieus, affin qu’elle puisse gouter du meilleur, et qu’elle puisse s’en enyvrer tout à son aise. Ce meilleur est l’époux luy mesme, à l’exclusion de tout autre. C’est le laict de l’epoux, prix et recompense de l’ardant amour que l’epouse a pour luy, elle dont le coeur est droit et élevé vers luy, qui vient d’en haut et qui l’y éleve. Le Cantique des cantiques de Salomon est un des textes les plus hermétiques. L'apparente frivolité romantique et érotique que présente l'ensemble du Cantique,sert de puissant voile à l'essence d'une Connaissance profondément mystique et ésotérique et qui renvoie à l'Enseignement de la Genèse des Tables de la Loi du Sépher de Moïse. Cette sublime Genèse part du haut pour aller vers le bas, alors que le Cantique des cantiques, est le Nadir à partir duquel l'âme-de-vie va faire le chemin qui la mènera à son Zénith, le retour de l'épouse vers l'époux. Notre alchimiste normand Jean Vauquelin seigneur des Yveteaux tente de nous en dévoiler le contenu réel, mais n'oublions pas qu'à l'époque où il entreprend de le faire, la liberté d'expression, surtout celle touchant au contenu biblique, était loin d'être ce qu'elle est aujourd'hui ; et qu'il était facilement dressé des bûchers pour tout ce qui pouvait paraître comme ayant simplement une légère odeur proche de celle que laissent émaner les idées hérétiques. Ses commentaires doivent donc être lus en tenant compte de la légitime prudence que devait avoir celui qui s'aventurait dans ces domaines sous domination écrasante d'une autorité tutélaire tyrannique. Accordons à ce cher Jean Vauquelin d'avoir malgré tout eu le courage, qui est la manifestation d'une noblesse d'âme incontestable, de faire autant qu'il lui était possible des commentaires particulièrement éclairants. Dans ce verset l'épouse est cette fameuse Aîshah des Tables de la Loi du Sépher de Moïse, la faculté volitive d'Adam, et ne pas avoir constamment en mémoire les Enseignements de la Genèse, ne permet pas de comprendre l'analogie hermétique qu'il y a entre ces deux textes dont l'un commence l'Ancien Testament, et l'autre le termine. L’épouse, cette faculté volitive qui se manifeste en fonction de l'état de ses Connaissances, invoque son époux, c'est-à-dire se tourne délibérément vers la Divine Providence pour en suivre sa voie, sens qu'il convient de donner à l'expression : entraîne-moi sur tes pas... Courons! exprime un ardent désir non pas de cheminer superficiellement sur cette voie, mais de manière résolue et avec un engagement complet. L'époux, sur les pas duquel elle s'engage, est notre Adam dans sa forme glorieuse, la Conscience éveillée qui est cette puissance dont parle si justement Fabre d'Olivet, qui se trouve être entre la Divine Providence, et sa polarité opposée qui est le Destin. La Genèse, comme d'ailleurs le Cantique des cantiques de Salomon, nous indiquent ce qui est la règle d'or de la tradition hermétique, que la voie de la Vérité se trouve sur celle du juste milieu, l'analogie des contraires que pratiquent tous les bons alchimistes. Le roi m'a introduite en ses appartements... Ici notre Aîshah révèle qu'en se tournant vers la Divine Providence, elle commence à en percevoir les lumières, et l'analogie des appartements du roi évoque ce qu'il y a de plus prestigieux comme résidence pour recevoir l'union de la Conscience (l'époux) et de sa faculté volitive (l'épouse) qui a éprouvé ses Connaissances au point d'être capable de retrouver le chemin qui la mènera de nouveau vers le royaume où se trouve l'époux. Admirable analogie subtile que celle de cette union amoureuse ( puissance magnétique de la sexualité non pas sous sa forme animalière, mais spirituelle) qui permet la réunion et la fusion de deux aspects de l'âme-de-vie, la Conscience et la Connaissance. L'une qui de par son état spirituel appartient à l'intemporalité de la Divine Providence, et l'autre qui a la faculté de s'enrichir par les épreuves qu'elle peut se permettre de traverser dans la sphère temporelle du Destin. L'une en haut, l'autre en bas. Rappelons-nous aussi le précédent article concernant le Loggion 3 de l'Évangile de Thomas, et qui parlait d'un certain Royaume du Père. Lorsque nous retrouvons dans le Cantique des cantiques l'expression "le roi m'a introduite en ses appartements", il ne me paraît pas déraisonnable d'assimiler les appartements du Roi, au fameux Royaume de ce Loggion. Et si nous assemblons correctement les enseignements croisés qui en découlent, nous pouvons donc en déduire que l'état de connaissance de l'épouse est tel qu'elle a effectivement découvert où se trouvait ce Royaume, ce Roi, et ses appartements... Bon, je n'insisterai pas plus sur ce sujet, sinon vous allez croire que je méconnais la réalité et l'étendue de vos facultés intellectuelles...;-) Nous célèbrerons tes amours plus que le vin... L'amour dont il est ici question ne doit pas être confondu avec ce que les habitants de la caverne de Platon prennent pour de l'amour. Ce que le premier est à l'Absolu, le second l'est aux pires manifestations des vices émotionnels et au relatif. Les amours de l'époux et de l'épouse sont des énergies pures et lumineuses. Les amours de nos joyeux cavernicoles ne sont que des émotions de basses et vulgaires intensités qui comme toutes les émotions rendent aveugles ceux qui en sont les victimes. Car ce succédané d'"amour" n'est que trop souvent le travestissement du vice sous l'apparence de la vertu. Cette fausse monnaie d'"amour" n'est que l'expression rusée d'un ego qui a l'intelligence d'exploiter et de dévoyer les énergies supérieures pour les mettre à son service, dans le dessein de se renforcer. Cet "amour" qui rend invariablement aveugle, selon l'adage populaire si plein de sagesse sur ce sujet, est donc celui qui ne permet pas d'avoir une pensée juste. Cet "amour" si galvaudé par les romantiques ignorants et les profanes incultes, uniquement animés par leurs bas instincts et leur animalité primaire, est juste le contraire de la haine, et il finit d'ailleurs presque invariablement par se transformer dans cette émotion vile qui est en vérité sa véritable nature. Donc les amours dont parle le Cantique des cantiques de Salomon, ne doivent jamais être assimilés avec l'émotion des sens organiques, sous peine d'égarer complètement le lecteur de cet Enseignement spirituel et ésotérique. C'est d'ailleurs un des éléments qui fait la grandeur de ce texte sacré ; celui qui en est l'auteur a manifesté une parfaite maîtrise du langage analogique pour égarer durablement le profane inculte sur les voies de l'érotisme et de la sexualité animalière, alors que l'enseignement qu'il réserve aux initiés est d'une très haute élévation mystique et d'une puissance vibratoire proche de celle des Tables de la Loi du Sépher de Moïse. Dernière indication concernant ce verset, lorsqu'il est indiqué : Nous célébrerons tes amours plus que le vin, il convient d'entendre par le vin, tout ce qui a trait aux secrets dans la tradition ésotérique et de la tradition hermétique. Célébrer les amours de l'époux et de l'épouse, dans les appartements du Roi, est donc supérieur aux richesses que contiennent les enseignements hermétiques secrets, puisqu'ils sont la révélation des Lumières de la Divine Providence, la forme glorieuse qui est celle d'Adam, ce Fils du Père... La transmutation des secrets en lumières est de l’ordre de l’alchimie spirituelle, ce qui justifie que ce soit un véritable alchimiste qui tente d’en dévoiler les mystères Lorsque je parle d’alchimiste, je veux bien évidemment parler de notre illustre alchimiste normand jean Vauquelin seigneur des Yvetaux auquel je rends présentement hommage.
L'Académie d'Hermès Trismégiste
1057
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
- Tarot
  - Tarot accueil
  - Tarot Sépher 0
  - Tarot Sépher 1
  - Tarot Sépher 2
  - Tarot Sépher 3
  - Tarot Sépher 4
  - Tarot Sépher 5
  - Tarot Sépher 6
  - Tarot Sépher 7
  - Tarot Sépher 8
  - Tarot Sépher 9
  - Tarot Sépher 10
  - Tarot Sépher 11
  - Tarot Sépher 12
  - Tarot Sépher 13
  - Tarot Sépher 14
  - Tarot Sépher 15
  - Tarot Sépher 16
  - Tarot Sépher 17
  - Tarot Sépher 18
  - Tarot Sépher 19
  - Tarot Sépher 20
  - Tarot Sépher 21
  - Tarot Sépher 22
  - Tarot et Moïse 1
  - Tarot et Moïse 2
  - Tarot et Moïse 3
  - Tarot et Moïse 4
  - Tarot et Moïse 5
  - Tarot et Moïse 6
  - Tarot et Moïse 7
  - Tarot et Moïse 8
  - Tarot et Moïse 9
  - Tarot et Moïse 10
  - Tarot et Moïse 11
  - Tarot et Moïse 12
  - Tarot et Moïse 13
  - Tarot et Moïse 14
  - Tarot et Moïse 15
  - Tarot et Moïse 16
  - Adam & Tarot 0
  - Adam & Tarot 1
  - Adam & Tarot 2
  - Adam & Tarot 3
  - Adam & Tarot 4
  - Adam & Tarot 5
  - Adam & Tarot 6
  - Adam & Tarot 7
  - Adam & Tarot 8
  - Adam & Tarot 9
  - Adam & Tarot 10
  - Adam & Tarot 11
  - Adam & Tarot 12
  - Adam & Tarot 13
  - Adam & Tarot 14
  - Adam & Tarot 15
  - Adam & Tarot 16
  - Adam & Tarot 17
  - Adam & Tarot 18
  - Adam & Tarot 19
  - Adam & Tarot 20
  - Thoth Tarot 1
  - Thoth Tarot 2
  - Thoth Tarot 3
  - Thoth Tarot 4
  - Thoth Tarot 5
  - Thoth Tarot 6
  - Thoth Tarot 7
  - Thoth Tarot 8
  - Thoth Tarot 9
  - Thoth Tarot 10
  - Thoth Tarot 11
  - Thoth Tarot 12
  - Tarot Eliphas
  - Tarot Eliphas 1
  - Tarot Charge 1
  - Tarot gratuit
  - Med Tarot 1
  - Med Tarot 2
  - Med Tarot 3
  - Med Tarot 4
  - Med Tarot 5
  - Med Tarot 6
  - Med Tarot 7
  - Med Tarot 8
  - Med Tarot 9
  - Med Tarot 10
  - Med Tarot 11
  - Med Tarot 12
  - Med Tarot 13
  - Med Tarot 14
  - Med Tarot 15
  - Med Tarot 16
  - Académie 0
  - Académie 1
  - Académie 2
  - Académie 3
  - Académie 4
  - Académie 5
  - Académie 6
  - Académie 7
  - Académie 8
  - Académie 9
  - Académie 10
  - Académie 11
  - Académie 12
  - Académie 13
  - Académie 14
  - Académie 15
  - Académie 16
  - Académie 17
  - Académie 18
  - Académie 19
  - Académie 20
  - Académie 21
  - Académie 22
  - Académie 23
  - Académie 24
  - Académie 25
  - Académie 26
  - Académie 27
  - Académie 28
  - Académie 29
  - Académie 30
  - Académie 31
  - Académie 32
  - Académie 33
  - Académie 34
  - Académie 35
  - Académie 36
  - Académie 37
  - Académie 38
  - Académie 39
  - Académie 40
  - Académie 41
  - Académie 42
  - Académie 43
  - Académie 44
  - Académie 45
  - Académie 46
  - Académie 47
  - Académie 48
  - Académie 49
  - Académie 50
  - Académie 51
  - Académie 52
  - Académie 53
  - Académie 54
  - Académie 55
  - Académie 56
  - Académie 57
  - Académie 58
  - Académie 59
  - Académie 60
  - Académie 61
  - Académie 62
  - Académie 63
  - Académie 64
  - Académie 65
  - Académie 66
  - Académie 67
  - Académie 68
  - Académie 69
  - Académie 70
  - Académie 71
  - Académie 72
  - Académie 73
  - Académie 74
  - Académie 75
  - Académie 76
  - Académie 77
  - Académie 78
  - Académie 79
  - Académie 80
  - Académie 81
  - Académie 82
  - Académie 83
  - Académie 84
  - Académie 85
  - Académie 86
  - Académie 87
  - Académie 88
  - Académie 89
  - Académie 90
  - Académie 91
  - Académie 92
  - Académie 93
  - Académie 94
  - Académie 95
  - Académie 96
  - Académie 97
  - Académie 98
  - Académie 99
  - Académie 100
  - Académie 101
  - Académie 102
  - Académie 103
  - Académie 104
  - Académie 105
  - Académie 106
  - Académie 107
  - Académie 108
  - Académie 109
  - Académie 110
  - Académie 111
  - Académie 112
  - Académie 113
  - Académie 114
  - Académie 115
  - Académie 116
  - Académie 117
  - Académie 118
  - Académie 119
  - Académie 120
  - Académie 121
  - Académie 122
  - Académie 123
  - Académie 124
  - Académie 125
  - Académie 126
  - Académie 127
  - Académie 128
  - Académie 129
  - Académie 130
  - Académie 131
  - Académie 132
  - Académie 133
  - Académie 134
  - Académie 135
  - Académie 136
  - Académie 137
  - Académie 138
  - Académie 139
  - Académie 140
  - Académie 141
  - Académie 142
- Contact
- Blogs & forums
.