L'Académie d'Hermès Trismégiste
Article N° 42 LES NOCES CHIMIQUES DE CHRISTIAN ROSENCREUTZ Extrait servant d'étude : Alchimie et ésotérisme, livre de la science d’Hermès des Noces Chymiques : 1.2 - Soudain le vent vint à souffler avec tant de violence qu’il me sembla que la montagne dans laquelle ma demeure était creusée, s’écroulerait sous la rafale. Cependant, comme cette tentative du diable, qui m’a accablé de bien des peines, resta sans succès, je repris courage et persévérai dans ma méditation. Tout à coup je me sens touché au dos ; j’en fus si effrayé que je n’osai me retourner ; quoiqu’en même temps j’en ressentisse une joie comme la faiblesse humaine n’en peut connaître que dans de semblables circonstances. Ce vent qui souffle avec tant de violence, qui peut faire trembler cette « montagne », n’est-il pas de même nature analogique et symbolique que cette « montagne » ? Ce vent qui souffle avec tant de violence c'est celui de l'esprit, et cette montagne est le symbole universel de la Connaissance. Notons que notre héros n'est pas sur le sommet de la montagne, mais bien dans une caverne au creux de la montagne. Ici le terme de cavernicole se trouve parfaitement approprié pour désigner l'ignorance du profane. La peur qu'il éprouve à simplement entendre le souffle de l'esprit, qui pour lui est si puissant qu'il l'assimile à une violence, et ce, compte tenu des disproportions qu'il y a entre ce qu'il est au fond de sa grotte caverneuse, et l'amplitude grandiose du souffle de l'esprit qu'il ne ressent pas encore directement, mais qu'il ne fait que percevoir indirectement. Comme tous les ignorants qui sont confrontés à ce qui les dépasse, la première réaction est une réaction craintive, et comme la pensée qui perçoit cet évènement ne peut pas être juste, pour cause d'ignorance à la teinte si sombre, alors elle comble ses vides par des fantasmes délirants et ténébreux. Nous pouvons légitimement nous interroger sur : que vient faire le diable dans cette galère ? La tentative du diable est celle qui consiste, lorsque le vent de l’esprit vient à souffler, à faire peur à notre héros ; preuve s’il en était besoin qu’il n’est pas un initié bien avancé dans la voie lorsqu'il éprouve cette émotion de très basse intensité. Et cette peur, redoutable gardien des portes de l’entrée du Temple de la Sapience, est forcément le féroce dragon qui domine ceux qui sont sous la gouvernance du Destin ; domaine de l’attraction des désirs et des passions de l’ego, propre à celui qui est appelé familièrement le « diable » par la tradition populaire, ou Nahash l'attracteur cupide dans l'enseignement des Tables de la Loi du Sépher de Moïse. Donc, ici nous devons considérer que le « diable » est le signe d’un état d’ignorance dans lequel notre héros est installé, à l'image de sa demeure caverneuse, égotique et matérialiste (la montagne qui l’écrase de tout son poids), et que ce dernier (le diable) qui ne souhaite pas voir sa brebis s’égarer du troupeau en sortant de sa sphère d'influence, assure sa domination en manifestant une peur (de la nouveauté) qui ne peut que dissuader cette brebis à sortir de cette domination qu’elle finit par trouver protectrice, malgré les contraintes du berger et les morsures des chiens de garde, même si cette protection se fait au prix de son aliénation Ce conte mystique des Noces Chimiques est l'exemple type de la Sapience d'Hermès avec son puissant langage hermétique et sa loi des analogues. Derrière l'apparente simplicité de la narration, se dissimulent, comme c'est la loi du genre, une extrême profondeur ésotérique et une parfaite connaissance spirituelle. L'intensité de l'effort qui est ici demandé au lecteur, pour en saisir le sens ultime, concourt à activer chez ce dernier ses facultés spirituelles supérieures. Enfin pour ceux qui s'attelleront sérieusement à la tâche, car pour les autres le coffre aux richesses restera hermétiquement clos. Toujours selon le principe universel qui veut que chacun reçoive selon ses mérites. Lorsque malgré tout notre héros reprend courage, il manifeste la qualité essentielle à la poursuite de son initiation vers les lumières de la Divine Providence, par l’expression de sa volonté, notamment par la domination de sa peur, ce qui fait nécessairement appel à la Vertu cardinale qu'est la Force, et à son libre arbitre. Et c’est grâce à l'activation de ces facultés que son esprit peut enfin se tourner vers la Providence ; car à l’inverse du Destin, qui pour obtenir une soumission servile, cultive paresse et indolence, il faut à celui qui souhaite cultiver les Vertus qu'il commence par la première de toute : La Force ; Vertu qui est celle qui lui permettra de ne plus fuir devant la peur, mais qui lui permettra de lui faire face avec courage. Et ce courage le rendant à nouveau maître de sa volonté, le Roi reprend ici le sceptre de son pouvoir qu'est cette volonté, au lieu de se laisser détourner par des illusions fantasmagoriques, il peut ainsi poursuivre sa méditation. Si vous avez encore un peu en mémoire les précédents articles de l'académie d'Hermès Trismégiste, vous ne pouvez pas manquer de relier ici la nécessité d'une pensée juste, comme il a déjà été traité, avec la poursuite de la méditation. Ceci confirme, s'il en était besoin, que les grands enseignements mystiques et ésotériques sérieux, reposent sur des paramètres quasiment universels. Relevons toutefois une subtile nuance dans l'information que nous communique Jean-Valentin Andreæ, une pensée juste est du domaine de l’infiniment subtil, comme la volute d'une fumée d'encens qui est nécessairement rendu impur par la basse intensité et l'air pesant d'une émotion, qui, comme toutes les émotions que peuvent générer les cinq sens de l'animal humain, ne sont pas de l'ordre du subtil mais de l’épais, ni de celui des Vertus mais des Vices. La peur n'est pas une Vertu, elle est par la faiblesse qui lui donne naissance, la compagne licencieuse du Vice, et sa face est toujours monstrueuse. Il est touché au dos, dit la suite de l'extrait du texte qui nous sert à cette étude ; nouvelle indication qui nous informe qu'il n’est pas tourné dans le bon sens de l’évolution, car il lui tourne le dosEt bien qu’il soit effrayé d’avoir à se remettre en question, - comme j'ai eu l'occasion d'expliquer les raisons qui justifient cet effroi à la fin de l'article sur la Loi de Maât -, l’attrait de la Providence et la promesse des lumières à venir, est pressenti (ici entre en ligne de compte la Foi sans laquelle il n'est pas possible de sortir des limites du raisonnement purement intellectuel), par notre héros comme une joie. Joie que procure ce sentiment naissant de force qu’il éprouve par la domination de ses propres faiblesses, une des premières attributions des pouvoirs de Haute Magie qui proviennent de ce fameux sceptre qui fait de celui qui s'en saisit, un Roi . Les trois indications que nous donne ce passage sont, que notre héros est encore sous domination du Destin qui s’exerce toujours par des émotions de basse intensité comme la peur ; qu’il tourne encore le dos à la Providence (évolution), et qu’il commence, par l"éveil de sa Conscience, à faire preuve de vertu en cultivant la force de vaincre sa peur par l'activation de sa volonté et de son libre arbitre. Ceci confirme bien que nous sommes au tout début de l’œuvre alchimique, qui commence dans Aries comme nous l’indique entre autres, ce bon bénédictin de Dom Antoine-Joseph Pernety : Toutes les fois que la pierre changera de couleur, vous augmenterez le feu peu à peu, jusqu'à ce que tout demeure fixe dans le fond . Le même. Notre feu est minéral et égal; il est continuel; il ne s'élève point en vapeurs à moins qu'on ne l'excite trop; il participe du soufre; il se prend d'ailleurs que de la matière; il dissout tout, détruit, congèle, calcine; et ce feu, avec un feu doux, achève l'œuvre. Pontanus. Le Trévisan dit la même chose en mêmes termes. Le feu du premier degré est semblable à celui de la poule qui couve ses œufs pour faire éclore des poussins, ou comme la chaleur naturelle qui digère la nourriture pour la tourner en substance des corps, ou comme celle du fumier, ou enfin comme celle du Soleil dans Aries. C'est pourquoi quelques Philosophes ont dit qu'il fallait commencer l'œuvre le Soleil étant dans ce signe, et la lune dans celui du Taureau. Si vous prenez la peine, en utilisant le lien : précédent article sur ce sujet dans l'académie d'Hermès Trismégiste, vous constaterez que le premier extrait des Noces Chimiques nous indique que le début de l'histoire se fait : quelque temps avant Pâques, c'est-à-dire dans le signe zodiacal du Bélier, et cette référence astrale n'est pas, dans ce traité d'alchimie spirituelle, un hasard puisque, dans ce même extrait, il est encore indiqué : avec l'aide de mon agneau de Pâques bien-aimé... Pâques est dans le signe du Bélier (Aries). Enfin pour en terminer provisoirement sur le présent extrait qui nous sert d'étude, qu'il me soit permis de signaler que celui qui utilise très habituellement sa faculté volitive et son libre arbitre, s'il en éprouve de la satisfaction, n'en est plus à éprouver la grande joie de notre héros. Cette joie lui vient de la découverte de la puissance que lui donne cette Vertu cardinale qu'est la Force, mais aussi des pouvoirs, dont la portée véritablement magique échappe à l'entendement d'un profane ignorant, que lui confère l'activation de sa volonté et de son libre arbitre. Pouvoir redoutable, car une Vertu seule devient rapidement un Vice, et la Force rapidement de la violence ou de la tyrannie, car, comme le dit ce vieil adage populaire, la roche Tarpéienne est toujours proche du Capitole, mais nous aurons l'occasion d'en reparler.
1035
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
- Tarot
  - Tarot accueil
  - Tarot Sépher 0
  - Tarot Sépher 1
  - Tarot Sépher 2
  - Tarot Sépher 3
  - Tarot Sépher 4
  - Tarot Sépher 5
  - Tarot Sépher 6
  - Tarot Sépher 7
  - Tarot Sépher 8
  - Tarot Sépher 9
  - Tarot Sépher 10
  - Tarot Sépher 11
  - Tarot Sépher 12
  - Tarot Sépher 13
  - Tarot Sépher 14
  - Tarot Sépher 15
  - Tarot Sépher 16
  - Tarot Sépher 17
  - Tarot Sépher 18
  - Tarot Sépher 19
  - Tarot Sépher 20
  - Tarot Sépher 21
  - Tarot Sépher 22
  - Tarot et Moïse 1
  - Tarot et Moïse 2
  - Tarot et Moïse 3
  - Tarot et Moïse 4
  - Tarot et Moïse 5
  - Tarot et Moïse 6
  - Tarot et Moïse 7
  - Tarot et Moïse 8
  - Tarot et Moïse 9
  - Tarot et Moïse 10
  - Tarot et Moïse 11
  - Tarot et Moïse 12
  - Tarot et Moïse 13
  - Tarot et Moïse 14
  - Tarot et Moïse 15
  - Tarot et Moïse 16
  - Adam & Tarot 0
  - Adam & Tarot 1
  - Adam & Tarot 2
  - Adam & Tarot 3
  - Adam & Tarot 4
  - Adam & Tarot 5
  - Adam & Tarot 6
  - Adam & Tarot 7
  - Adam & Tarot 8
  - Adam & Tarot 9
  - Adam & Tarot 10
  - Adam & Tarot 11
  - Adam & Tarot 12
  - Adam & Tarot 13
  - Adam & Tarot 14
  - Adam & Tarot 15
  - Adam & Tarot 16
  - Adam & Tarot 17
  - Adam & Tarot 18
  - Adam & Tarot 19
  - Adam & Tarot 20
  - Thoth Tarot 1
  - Thoth Tarot 2
  - Thoth Tarot 3
  - Thoth Tarot 4
  - Thoth Tarot 5
  - Thoth Tarot 6
  - Thoth Tarot 7
  - Thoth Tarot 8
  - Thoth Tarot 9
  - Thoth Tarot 10
  - Thoth Tarot 11
  - Thoth Tarot 12
  - Tarot Eliphas
  - Tarot Eliphas 1
  - Tarot Charge 1
  - Tarot gratuit
  - Med Tarot 1
  - Med Tarot 2
  - Med Tarot 3
  - Med Tarot 4
  - Med Tarot 5
  - Med Tarot 6
  - Med Tarot 7
  - Med Tarot 8
  - Med Tarot 9
  - Med Tarot 10
  - Med Tarot 11
  - Med Tarot 12
  - Med Tarot 13
  - Med Tarot 14
  - Med Tarot 15
  - Med Tarot 16
  - Académie 0
  - Académie 1
  - Académie 2
  - Académie 3
  - Académie 4
  - Académie 5
  - Académie 6
  - Académie 7
  - Académie 8
  - Académie 9
  - Académie 10
  - Académie 11
  - Académie 12
  - Académie 13
  - Académie 14
  - Académie 15
  - Académie 16
  - Académie 17
  - Académie 18
  - Académie 19
  - Académie 20
  - Académie 21
  - Académie 22
  - Académie 23
  - Académie 24
  - Académie 25
  - Académie 26
  - Académie 27
  - Académie 28
  - Académie 29
  - Académie 30
  - Académie 31
  - Académie 32
  - Académie 33
  - Académie 34
  - Académie 35
  - Académie 36
  - Académie 37
  - Académie 38
  - Académie 39
  - Académie 40
  - Académie 41
  - Académie 42
  - Académie 43
  - Académie 44
  - Académie 45
  - Académie 46
  - Académie 47
  - Académie 48
  - Académie 49
  - Académie 50
  - Académie 51
  - Académie 52
  - Académie 53
  - Académie 54
  - Académie 55
  - Académie 56
  - Académie 57
  - Académie 58
  - Académie 59
  - Académie 60
  - Académie 61
  - Académie 62
  - Académie 63
  - Académie 64
  - Académie 65
  - Académie 66
  - Académie 67
  - Académie 68
  - Académie 69
  - Académie 70
  - Académie 71
  - Académie 72
  - Académie 73
  - Académie 74
  - Académie 75
  - Académie 76
  - Académie 77
  - Académie 78
  - Académie 79
  - Académie 80
  - Académie 81
  - Académie 82
  - Académie 83
  - Académie 84
  - Académie 85
  - Académie 86
  - Académie 87
  - Académie 88
  - Académie 89
  - Académie 90
  - Académie 91
  - Académie 92
  - Académie 93
  - Académie 94
  - Académie 95
  - Académie 96
  - Académie 97
  - Académie 98
  - Académie 99
  - Académie 100
  - Académie 101
  - Académie 102
  - Académie 103
  - Académie 104
  - Académie 105
  - Académie 106
  - Académie 107
  - Académie 108
  - Académie 109
  - Académie 110
  - Académie 111
  - Académie 112
  - Académie 113
  - Académie 114
  - Académie 115
  - Académie 116
  - Académie 117
  - Académie 118
  - Académie 119
  - Académie 120
  - Académie 121
  - Académie 122
  - Académie 123
  - Académie 124
  - Académie 125
  - Académie 126
  - Académie 127
  - Académie 128
  - Académie 129
  - Académie 130
  - Académie 131
  - Académie 132
  - Académie 133
  - Académie 134
  - Académie 135
  - Académie 136
  - Académie 137
  - Académie 138
  - Académie 139
  - Académie 140
  - Académie 141
  - Académie 142
- Contact
- Blogs & forums
.